chèque cadeau vin

Climat pour le vin

La vigne est cultivée sous divers climats, le climat méditerranéen est particulièrement favorable, mais les climats tempérés lui conviennent également.

Le climat d’une région viticole est défini par : les moyennes de températures mensuelles, les moyennes de précipitations mensuelles, les force et l’orientation des vents, la moyenne des jours de brouillard, de gelées.

Les différents climats viticoles

Le climat continental

Bourgogne, Champagne, Hongrie, Allemagne
Hivers froids, étés chauds et secs quelques fois plus humides lors d’arrivées de perturbations atlantiques.

Le climat atlantique

Bordeaux, Sud-Ouest, Anjou, Portugal
Les températures sont douces et la pluviométrie importante. Dans le Bordelais, la qualité des millésimes est tributaire de la pluviométrie automnale.

Le climat méditerranéen

Provence, Languedoc-Roussillon,Grèce, Italie, Espagne
Ce climat est propice à la vigne, mais, son développement peut être perturbé lors de périodes de sécheresse trop longues.

Le climat montagnard

L’altitude modifie le climat général, il est donc important de cultiver la vigne sur des versants bien exposés.

Le microclimat

Dans une même région climatique, des caractéristiques météorologiques différentes peuvent se produire, c’est le microclimat.
Ces microclimats dépendent de l’orientation des pentes, de la nature des sols, d’étendues d’eau, du relief.

Influence du climat sur les qualités organoleptiques du vin

Les caractéristiques d’un vin sont liées aux conditions climatiques de la région où il est produit ainsi qu’aux conditions particulières liées à l’année de sa production.

Les caractéristiques d’un vin sont liées aux conditions climatiques de la région où il est produit ainsi qu’aux conditions particulières liées à l’année de sa production.

Ainsi, le millésime est influencé par les données climatiques de l’année plus ou moins favorables. La vigne a besoin pour obtenir ses meilleures résultats de chaleur, de lumière et d’eau.

La température

La vigne est sensible aux fortes gelées hivernales (supérieures à -15) qui peuvent endommager les ceps ainsi qu’aux gelées de printemps qui peuvent détruire les bourgeons et les premières feuilles compromettant la future récolte.
De même, en été des températures trop élevées accompagnées de longues périodes de sécheresse provoquent un ralentissement voir un arrêt de la croissance des feuilles et des raisins.

La lumière

Le rayonnement solaire est un élément important de la photosynthèse qui permet à la vigne d’accumuler des réserves (sucres) dans ses fruits.

L’eau

La vigne a besoin d’un apport d’eau modéré mais régulier .

Les conditions météorologiques d’un bon millésime

La vigne étant une plante bisannuelle, un hiver froid est favorable à l’aoûtement des bois et permet d’assainir le vignoble. Les pluies printanières aident à la reconstitution des réserves du sol.

Au mois de juin, période de la floraison, les températures doivent être douces et la pluviométrie modérée pour l’obtention d’une bonne floraison.

Du mois d’avril à juillet, la vigne demande un bon ensoleillement, des températures moyennement élevées et des pluies régulières.

En août, la chaleur et les écarts de température entre le jour et la nuit favorisent une bonne maturation. Une sécheresse modérée est également profitable.

Enfin, pour la période des vendanges, un temps sec est idéal.
Les dangers climatiques principaux pour la culture de la vigne étant les fortes gelées au printemps et les orages de grêles qui peuvent, en quelques heures, compromettre un millésime.

Les moyens de protection de la vigne

Contre les gelées, les viticulteurs utilisent des chaufferettes au fuel ou au gaz ou procèdent à des arrosages en continu pour former une pellicule de glace protectrice.
Concernant la grêle, les moyens de protection sont faibles (fusées pas toujours efficaces).

Un article traitant sur les différentes tailles de la vigne nous permet de voir comment nous avons adapté la vigne à notre terroir et notre climat afin d’assurer un photosynthèse optimale.
Vous trouverez également un article complémentaire traitant des maladies de la vigne.
Enfin un dernier article sur les facteurs naturels qui influencent le vin en France.