chèque cadeau vin

Les facteurs naturels qui influencent le vin en France

Les différents terroirs sont à l’origine des AOC et VDQS français puisque ce sont ces régions qui grâce à leur climat et à leur sol déterminent la spécificité de chaque vin.

Le Climat

Les différents facteurs du climat

  • La lumière du soleil : la vigne a besoin d’une bonne luminosité, cependant pour les pays méditerranéen, une luminosité excessive accompagnée de fortes températures peuvent nuire à la qualité des raisins en raison d’une diminution des arômes et d’un manque d’acidité.
  • La chaleur : une bonne connaissance des températures de chaque terroir est très importante puisque ces températures déterminent le choix des cépages : précoces ou tardifs et influent sur la teneur en polyphénols des raisins. Cependant un excès de chaleur pendant la période de maturation peut être néfaste à la finesse des arômes du vin.
  • La pluviométrie : la vigne aime un climat plutôt sec soit environ 300 à 400 mm d’eau par an, mais peu s’adapter à une pluviométrie plus importante. La répartition de ces pluies au cours de la végétation de la vigne a également un rôle important.
  • D’autres facteurs climatiques peuvent également intervenir : les gelées printanières, le vent, les brumes et brouillards…

On peut distinguer l’influence du climat sur 3 niveaux

  • régional
  • local (méso-climat)
  • au niveau de la parcelle (micro-climat)

Influence du climat au niveau régional

La France est divisée en trois grandes zones viticoles

La zone océanique

  • La région bordelaise, les vignobles du sud-ouest et la vallée de la Loire.
  • Les écarts de températures entre l’été et l’hiver ne sont pas très importants.
  • Les pluies sont régulières.
  • Climat très favorable à la production de vins blancs et rouges de qualités et variés.
  • Les variétés de cépages cultivés sont limités.

La zone septentrionale

  • Alsace, Champagne, Bourgogne, Savoie, Jura, une partie de la vallée de la Loire
  • Les températures entre l’été et l’hiver ont un écart important.
  • Les vignobles sont cultivés dans les zones les plus favorables d’où l’importance du climat local.
  • Zone favorable à la production de vins blancs issus d’un cépage.

La zone méridionale

  • Vallée du Rhône, vignobles du pourtour méditerranéen
  • Températures estivales très chaudes et climat sec
  • Climat propice à la vigne : production de raisins de table, vins de table, vins d’appellation…
  • Vins issus de plusieurs cépages

Influence du climat local (méso-climat)

D’autres éléments géographiques locaux peuvent interférer sur le climat d’une région.

  • L’altitude : Les vignes sont rarement cultivées au-dessus de 300 m
  • Le relief : Les coteaux sont favorables aux vignobles, ils assurent un meilleur drainage, un ensoleillement plus important (moins de brumes et brouillards). Le sol est moins fertile qu’en plaine et donne une récolte moins importante, mais plus riche en sucre. Les meilleurs crus sont issus de vignes cultivées sur les coteaux.
  • L’exposition : es expositions les meilleures sont sud-est, sud-ouest. Pour les vignobles du Nord, les expositions sud et sud-est sont également favorables. Enfin, en région méridionale, toutes les expositions peut être envisagées.
  • La proximité de mers, lacs ou fleuves : elle diminue les écarts de températures (diminution des températures estivales et augmentation des températures hivernales), ce qui peut être favorable ou défavorable selon la région climatique.
  • Les forêts : elles peuvent servir de remparts contre les vents.

Influence du climat au niveau de la parcelle (micro-climat)

Au niveau de la parcelle, certains facteurs peuvent influer sur le climat local.

  • La façon d’entretenir le sol : enherbé (plus humide et plus froid) ou désherbé (plus sec et chaud)
  • Densité de plantation des vignes (surface de feuilles exposée au soleil plus ou moins importante)
  • Vignes palissées (ensoleillement plus important) ou taillées en gobelet.

Le sol

Le sol a bien entendu une importance, même s’il est difficile d’en déterminer des caractéristiques intangibles.
Cependant, un sol permettant une bonne régulation de l’apport d’eau de la vigne est indispensable pour avoir un bon terroir.
Le sol idéal pour la culture de la vigne doit être peu fertile, ce qui permet une récolte de qualité et permettre un bon enracinement des ceps.