chèque cadeau vin

Rôle du bouchon en liège pour le vin

L’usage du bouchon de liège s’est répandu au XVIIe siècle. Le liège s’est démontré idéal pour la conservation du vin car c’est un matériau élastique, imperméable et imputrescible.

Production du liège
Le liège est produit par le chêne-liège reparti sur le pourtour méditerranéen.
Les principaux pays producteurs, sont le Portugal, l’Espagne, l’Algérie, le Maroc, le Sud de la France et l’Italie.
Le chêne-liège produit du liège utilisable pour la fabrication de bouchons à partir de 25 ans. Entre chaque prélèvement de liège, il faut attendre une période d’une dizaine d’année.
Après démasclage, les planches de liège sont mises à sécher à l’air libre pendant un an. Puis, elles sont triées et découpées selon la largeur désirée.
Les bouchons ainsi fabriqués sont lavés, séchés et recouverts d’un couche de paraffine et de silicone.

Choisir le bon bouchon
Il existe plusieurs variétés de bouchons : en liège aggloméré, recouverts de plastique, en liège entier.
Le type de bouchon sera choisi selon la durée de conservation du vin. Pour des vins de longue conservation, les bouchons doivent être en liège entier et d’une longueur suffisante. Un bouchon de qualité ne laisse aucune odeur, ni mauvais goût.

Les bouchons de vins mousseux et de champagne ont une forme de champignon. Ils sont fixés à la bouteille par une armature de fer (le muselet) pour résister à la pression du gaz carbonique.
Pour une conservation optimale du vin, les bouteilles doivent être stockées en position couchée de manière que le bouchon soit constamment humide. Seules les bouteilles d’alcool fort doivent être gardées en position debout (risque de détérioration du liège en position couchée).

Actuellement, le bouchon en liège tend à être remplacé par les producteurs par des bouchons en matière plastique, ce qui évite tout risque de goût de bouchon principalement pour les vins de faible conservation.