chèque cadeau vin

cépages en Alsace

En Alsace, c’est le cépage qui tient la vedette, puisque l’appellation d’origine est presque toujours suivie des dénominations des cépages.

On peut distinguer deux groupes de cépages en Alsace : les variétés de base et les cépages nobles qui donnent les vins de renom.

Donnant des vins légers et frais, les cépages de base sont le chasselas, qui ne couvre plus qu’1 % du vignoble, le sylvaner, le pinot ou klevner, assemblage du pinot blanc et de l’auxerrois, qui représente aujourd’hui près de 21 % du vignoble et qui doit son développement à sa précocité.
Les cépages les plus connus qui ont donné leur réputation aux vins d’Alsace sont le riesling, le plus ancien cépage alsacien, le muscat, assemblage du muscat d’Alsace et du muscat ottonel, le tokay ou pinot gris, dont la légende place l’origine en Hongrie, le gewurztraminer, forme aromatique de l’ancien traminer et le pinot noir, seul cépage réservé aux rouges et aux rosés.

Principaux cépages en Alsace

  • le sylvaner : tardif, il se plaît dans les sols profonds, sableux et calcaires. Il couvre 14 % du vignoble. Il donne des vins frais, légers et fruités.
  • le riesling (blanc) : variété tardive qui est adapté aux sols sablo-argileux et limoneux. Il occupe 23.3 % du vignoble et est très régulier en production. Il donne des vins vifs et typés, possédant une finesse aromatique et une certaine élégance.
  • le muscat (blanc) : il n’occupe plus que 2.3 % du vignoble à cause de son rendement très irrégulier. C’est un assemblage de muscat d’Alsace, qui donne une bonne intensité aromatique et une forte acidité, et le muscat ottonel, qui transmet la finesse de son bouquet. L’harmonie des deux donne des vins secs, fruités et bouquetés, qui donnent l’impression de manger le raisin.
  • le Pinot gris (blanc) : se plaît dans les terrains tertiaires, calcaires et les pentes volcaniques, il occupe 10 % du vignoble. Il donne des vins de garde d’une rare puissance et moelleux.
  • le gewurztraminer (blanc) : cépage précoce adapté aux sols marneux, il possède une productivité faible et une sensibilité aux accidents climatiques. Il représente 17.6 % du vignoble. Il donne des vins très expressifs, corsés et charpentés, avec un bouquet d’une grande intensité.
  • le pinot noir (rouge) : tardif et adapté aux sols sablonneux et calcaires, il couvre 8.7 % du vignoble. Selon la cuvaison, il donne des vins rosés frais et fruités ou des rouges corsés.

Les appellations en Alsace

Alsace (complété du nom du cépage), Alsace Grand Cru (complété du nom du lieu-dit ; vins issus des cépages riesling, gewurztraminer, Pinot gris ou muscat), vendanges tardives et sélection de grains nobles (sur les 4 cépages nobles), crémant d’Alsace.

Voir également :
Beaujolais
Bordeaux
Bourgogne
Champagne
Jura
Loire
Languedoc-roussillon
Provence – corse
Sud-ouest
Vallée du rhone

Retour au sommaire des cépages par région