chèque cadeau vin

Oïdium

Oïdium un champagnon parasite

Histoire et origine de l’Oïdium

L’oidium, champignon parasite de la vigne, apparait en 1845, dans une serre à vigne en 1845, en Angleterre. En 1848, il apparait en Belgique et en France dans les serres. En 1851, il fait son apparition dans l’Hérault.

Les raisins sont alors souillés d’efflorescence blanche. Sous cette force corrosive, les raisins fondent et se déssèchent.

1853-1854, tout le vignoble du Sud de la France est contaminé. C’est un désastre : jusqu’au 2/3 de la récolte est perdue. On arrache des vignes, des populations s’expatrient…

On produit 3 fois moins, mais l’on vend jusqu’à 4 fois plus cher.

Le remède

Henry Mares, en collaboration avec l’Ecole d’Agronomie de Montpellier, trouve le remède : le soufre fleur à saupoudrer sur la plante : le vignoble est sauvé…

Pendant la crise, le vin etant rare, il est destiné à la consommation directe… Une partie de la production destinée à la distillation, sera dorénavant du vin de bouche.

L’alcool sera alors issu de la betterave à sucre. La qualité genérale s’améliore mais la surproduction semble inévitable à moyen et long terme.

Retour au sommaire des maladies de la vigne