chèque cadeau vin

E-commerce du vin : stratégie sur les réseaux sociaux

Lors du dernier salon virtuel du vin mis en place par Winefair.com une interview live avec pour sujet les réseaux sociaux et le e-commerce du vin avait été mise en place sur Paris avec Lionel Cuenca de IdealWine et Franck Merloz de TweetaWine pour nous présenter leur expérience sur les réseaux sociaux et la stratégie que chacun adopte pour animer de façon efficace les différentes communautés.

Cette interview avec pour thème les réseaux sociaux et le vin avait été retransmise en direct sur le web avec un système de t’chate qui permettait aux internautes de poser des questions aux intervenants. Les questions étaient alors affichées sur un écran en face des intervenants.

7 Comments.

  • #1 écrit par Clément
    about 7 years ago

    Merci pour cet état des lieux du vin sur les réseaux sociaux. J’aurais juste une petite réaction :
    êtes vous sur qu’il est formellement interdit de vendre du vin directement sur facebook?

    J’ai notamment en mémoire ce tweet : https://twitter.com/#!/_Johanne/status/81725397636628480 qui mentionne un e-commerçant brésilien qui a développé une application facebook pour vendre ses produits (du vin donc),j’ai vérifié encore ce matin et l’application semble toujours accessible.

    En fouillant un peu la politique d’utilisation des applications facebook je trouve ceci :
    « Prohibited Content : Alcohol-related content (unless the appropriate Demographic Restrictions are used)…  » (art III de cette page : https://developers.facebook.com/policy/).
    Donc si je lis bien entre les lignes ce serait toléré tant que les restrictions âge/pays/etc sont respectées?

    Clément

  • #2 écrit par Franck MERLOZ
    about 7 years ago

    Bonjour,

    Les CGU de Facebook changeant régulièrement… Ce qui n’était pas autorisé hier l’est peut-être aujourd’hui… Et ne le sera peut-être plus demain ;-(

    A l’époque de la conférence, pour la France, les règle était stricte et n’autorisait pas la vente d’alcool… Maintenant cela étant dit, les règles étant dépendantes des lois « locales », que nous avons quelque chose qui chez nous s’appelle la loi Evin et qu’il suffit de « quelques » dénonciations sur Facebook pour voir sa page supprimer… Je ne prendrai personnellement pas un tel risque

    J’espère avoir répondu à votre question, cordialement, Franck MERLOZ

  • #3 écrit par Jean-Michel de Oenologie.fr
    about 7 years ago

    Oui il est vrai que entre la complexité du système français et des lois concernant l’alcool, rajoutez à ça le bon vouloir de facebook, même si les réseaux sociaux restent incontournables, vous ne serez jamais maître du jeu à bord.

    A-t-on finalement un exemple d’une boutique de vin vendant ses produits sur Facebook?

  • #4 écrit par Clément
    about 7 years ago

    Merci à vous deux pour vos réponses !

    Ça me semble effectivement être une opération risquée et très bancale (du moins en France).

    Pour répondre à votre question Jean-Michel, non en France il n’en existe pas à ma connaissance mais à l’étranger oui avec notamment cette boutique de vin sur facebook dont je parlais dans mon premier post : https://apps.facebook.com/winevinhos/facebook.ep?token=140837625989996|2.AQDNCt8J_IutFHac.3600.1311688800.1-740733872|kSGehRv17WhBurpSsvkA_dhM3wU

    La boutique étant exclusivement brésilienne et ne parlant pas le portugais il est difficile d’obtenir plus d’informations.
    Je serais d’ailleurs curieux de savoir combien de ventes ou CA génère une boutique de ce genre !

    Clément

  • #5 écrit par Jean-Michel de Oenologie.fr
    about 7 years ago

    Un bon exemple en effet. Le brésil semble se développer à vitesse grand V et on en entend de plus en plus parler dans le milieu du vin.

    De nombreux vignerons nous avaient indiqué que ça représentait un marché non négligeable à l’export.

    L’arrivé récente de Google+ sur le marché des réseaux sociaux va peut être permettre de publier les produits directement sur sa page sans aucun problème.

    Pour le moment tous les profils ayant utilisé des noms de sociétés ou des pseudos se sont fait rapidement effacer. Visiblement il faudra attendre quelques mois pour créer des pages entreprise sur ce nouveau réseau.

    D’ici là nous ferons peut être une interview sur le retour d’expérience sur GG+ 😉

    On a tous hâte de voir ce que ça va donner.

  • #6 écrit par Emilie
    about 7 years ago

    C’est le sujet de mon mémoire de master. Est-ce que vous avez plus d’information sur ce sujet ?
    Dommage que vos articles n’est pas de date de publication.

  • #7 écrit par Jean-Michel de Oenologie.fr
    about 7 years ago

    Bonjour Emilie,

    Cette interview date de mars 2011.

    Vous trouverez une retranscription complète sur cette page :
    http://www.sommelier.fr/reseaux-vin-facebook

Aucun trackback pour l'instant