Consommation du vin

La consommation du vin en France diminue

consommation vinLa consommation en vin des français a été divisée par trois en 50 ans.
La consommation moyenne annuelle de vin s’élève à 43 litres, soit l’équivalent d’ un verre ballon de vin par personne et par jour.  
La consommation française de vin devrait continuer de baisser jusqu’en 2012 (- 2,18%).

Ce qui motive cette baisse de la consommation de vin

Les publicités contre l’abus d’alcool et les répressions sur les routes ont sans doute participé à cette diminution et les jeunes consomment souvent d’autres types d’alcool.

L’age et des consommateurs

Les statistiques indiquent que les moins de 35 ans boivent trois fois moins de vin que la moyenne nationale alors que les 50-64 ans en consomment pratiquement le double.

Tendance sur les différents types de vin

La consommation de vin rouge et de vin blancs baissera de 6,3% et 6,9%. Le rosé, à l’inverse, à la côte et représente pratiquement un quart de la consommation de vin.
Le champagne et les vins effervescents devraient également connaître une augmentation de vente de 4,5 % dans les 4 prochaines années.

La consommation du vin en 2010

En 2010, les Français sont 17 % à boire du vin régulièrement contre 51 % en 1980, tandis que 45 % en boivent occasionnellement (30 % en 1980), selon la huitième étude quinquennale de FranceAgriMer sur la consommation du vin en France.

Les buveurs réguliers deviennent des buveurs occasionnels

La tendance est identique pour les hommes et les femmes. En 1980, 69 % des hommes affirmaient boire du vin régulièrement, 22 % occasionnellement et 9 % pas du tout. En 2010, ils sont 26 % à boire régulièrement du vin, 46 % à être des consommateurs occasionnels et 28 % de non-consommateurs.

En ce qui concerne les femmes, elles étaient 37 % il y a trente ans à boire régulièrement, 37 % de façon occasionnelle et 27 % à ne pas boire du tout. En 2010, on retrouve 11 % de consommatrices régulières, 42 % de consommatrices occasionnelles et 47 % de non-consommatrices.

L’augmentation de la consommation de vin occasionnelle se fait souvent lors des repas à la maison, 64 % des personnes interrogées ne boivent pas de vin lors des repas de tous les jours, mais en proposeront et en consommeront s’ils reçoivent des invités.

La consommation de vin a diminué de façon quotidienne au profit d’une consommation plus festive réservée à des moments privilégiés.

Voici une vidéo de 1964 qui nous montre que les mentalités ont incroyablement changé depuis. En effet il était conseillé de boire une bouteille de vin par personne et par jour.
Il était également conseillé pour le moral des sportifs de boire du vin pendant les repas…

retrouver ce média sur www.ina.fr

Consommation du vin il y a quelques années

La France se situait en 2002 avec 33.9 Millions d’hectolitres de vin consommé, le 1er pays consommateur de vin au monde devant l’Italie (30.5Mhl) et les Etats-Unis (21.2Mhl).
Néanmoins il est judicieux de revenir un peu dans le temps afin de voir le comportement de consommation des français.

consommation vin en France

consommation vin en France

En 2001 nous pouvons nous apercevoir que les français consomment jusqu’à 12 Millions d’hectolitres de vins de moins que dans les années 60.
D’après la DGDDI 10% de ces vins étaient des vins d’appellations d’origine en 1960, contre 49% en 2001.
Ainsi nous pouvons conclure que le comportement des français en matière de consommation de vin s’accentue davantage sur des vins de qualités mais diminue en terme de quantité.

* Volume de vins consommés en Millions d’hectolitres
Source : Direction générale des Douanes et des Droits Indirectes.

D’après l’Office Nationale Interprofessionnelle des Vins, la consommation du vin en France se trouve ainsi répartie en 2002 :

Commercialisation pour mise à la consommation en France en 2002

 

Millions d’hectolitres

%

 

Domiciles (vins tranquilles)

  1. Alimentaire général 70.5%
  2. Circuits spécialisés 29.5%

 

19.5

 

57.5%

Hors domicile (vins tranquilles et effervescents)

10.3

30.4%

Domicile (vins effervescents)
-    Alimentaire général 76.0%
-    Circuits spécialisés 24.0%

1.6

4.7%

Achats frontaliers

1.5

4.4%

Vins de plus de 15% par volume

1

2.9%

Ensemble

33.9

100%

On retiendra de ce tableau que les français consomment jusqu’à 57% du vin à domicile qu’ils se procurent à 70.5% dans le secteur de l’alimentaire général (grande surface,…), et à 29.5% chez les cavistes ou autres professionnels.
Néanmoins, la part des consommations en café, hôtel et restaurant de plus de 30% n’est pas à négliger.

Pour rentrer un peu plus dans les détails des vins étrangers, une étude a été faite récemment sur la consommation des ménages concernant les vins étrangers consommés à domicile. Ceci en rappelant que la consommation de vin à domicile en France représente 57.5% des cas.
Ces chiffres auront pour source, SECODIP Panel Consoscan.

Achats des ménages pour leur consommation à domicile, tous vins étrangers confondus

 

2001

2002

Pourcentage de ménages acheteurs

19.8%

19.4%

Quantité moyenne achetée par ménage acheteur

8.0 litres /an

9.7 litres / an

Quantité moyenne achetée par acte d’achat

2.43 litres

2.64 litres

Prix moyen d’achat

1.52 € / litre

1.40 € / litre

Somme moyenne dépensée par ménage acheteur

12.2 € / an

13.6 € / an

Nous pouvons observer, une légère baisse de part de marché des vins étrangers sur les ménages acheteurs entre 2001 et 2002, ce qui confirme la baisse de l’importation de vins étrangers en France. En revanche les ménages acheteurs achète plus en quantité en 2002, jusqu’à 1.7 litres en plus par an, tout en constatant que le prix moyen d’achat à baisser pour passer à 1.40 euros / litre de vin.
Ainsi au final la somme moyenne dépensée chaque année par les ménages acheteur en vin étrangers a augmenté de 1.4 euros / an pour être en 2002 à 13.6 euros / an.
Nous pouvons en conclure que les ménages acheteurs de vins en 2002 ont cherché à plus consommer de vins étrangers mais à moindre coût.