Quand faut-il carafer un vin

Quand faut-il carafer un vin ?

Lorsque vous recevez des invités, vous avez souvent tendance à servir une bouteille de vin. Cependant, nombreux parmi vous les mettent en carafe, sans vraiment comprendre les raisons. En effet, le carafage de vin est encore méconnu du large public. Si certains néophytes le font, c’est simplement parce qu’ils ont vu d’autres personnes le faire avant eux. Savez-vous simplement ce qui signifie carafer un vin ? Si la réponse non nous allons vous expliquer les contours de ce geste parfois indispensable pour certains vins. Mais les vraies questions à se poser sont : quand faut-il carafer un vin ? Quels vins peuvent être carafés ?

À retenir : Quand faut-il carafer un vin ?

  • Il faut carafer un vin rouge avant la dégustation ou le dîner au moins une heure pour les vins rouges jeunes, et 2 à 4 heures pour les vins rouges charpentés. 
  • Il faut aussi carafer du vin blanc en moyenne 15 minutes à une heure avant le service. 
  • Il faut carafer un vin après l’avoir goûté pour définir s’il a besoin de s’aérer.

Carafer du vin après l’avoir dégusté, au moins une heure avant le dîner ou la vraie dégustation.

Quels sont les intérêts à carafer un vin ?

Comme son nom l’indique, carafer un vin signifie mettre la boisson dans une carafe. Ce récipient est d’ailleurs très connu par les grands amateurs de vin. La plupart en ont un ou plusieurs exemplaires dans leurs placards, car ils savent les bienfaits qu’il apporte à l’amélioration des vins. 

À titre d’information, le vin est en perpétuelle évolution, d’où la nécessité de le faire mûrir. C’est également une boisson sensible, étant donné que la moindre variation peut altérer son goût. De ce fait, le carafage est l’une des actions recherchées lorsque vous servez le vin plus tôt avant sa dégustation. En d’autres termes, le fait de carafer du vin est une reproduction de l’oxydation qui s’opère dans le verre avant sa dégustation. Dans ces conditions, le vin entre en contact avec l’air. Il libère alors ces arômes et s’améliore d’un point de vue gustatif.

Bon à savoir 

Le fait de carafer un vin vous permet de le « bousculer » légèrement pour qu’il mûrisse au bout d’à peine une heure ou sensiblement plus. La carafe est généralement en verre avec une forme spécifique pour favoriser le phénomène d’oxydation du vin. Sa base est très évasée pour que le vin entre en contact facilement avec l’air.

Points clés à retenir :

  • Le fait de carafer le vin se fait quelque temps avant la dégustation de la boisson ;
  • C’est une manière plus prononcée de « bousculer » le vin au lieu de le verser dans un simple verre.

Quand carafer le vin ? Après l’avoir dégusté

Le carafage est une démarche assez complexe. Dans certains cas de figure, il n’est pas nécessaire. De ce fait, si vous cherchez à définir le bon moment pour carafer votre vin, dégustez-le avant tout. Cet acte est important dans le processus. Il vous aide à définir si le vin a besoin de s’aérer, car il est encore trop fermé par exemple. 

Après avoir goûté votre vin, vous pouvez décider s’il faut le carafer ou non.  Souvent, ce sont les vins jeunes qui n’ont pas totalement abouti qui ont besoin d’être légèrement bousculés.

À savoir :

La dégustation du vin est une étape clé avant le carafage du vin. Il faut goûter la boisson à plusieurs reprises avant de prendre votre décision. Si le goût s’améliore durant la dégustation, le vin a donc besoin d’être carafé. 

Points clés à retenir :

  • Il faut goûter le vin avant de le carafer, si le goût est lourd et trop acide en bouche, attendez qu’il s’améliore après quelques secondes ;
  • Si le goût du vin s’améliore pendant la dégustation à l’ouverture, le vin a besoin d’être carafé.

Quel vin carafer ?

Comme abordé précédemment, ce sont les jeunes qui doivent être carafés. Il faut apprendre à les discerner. Les ateliers d’initiation à l’œnologie permettent d’acquérir toutes les compétences requises pour bien déguster et distinguer les vins. Voici néanmoins quelques recommandations :

  • Vins rouges jeunes : ce sont surtout les vins rouges jeunes ou trop jeunes qui ont besoin d’un carafage. Ce procédé fera exploser leur palette de saveurs. Le passage en carafe va les aider à s’assouplir. C’est notamment le cas du vin rouge du Languedoc-Roussillon ou encore Sud-Ouest. Par ailleurs, le carafage accélère également le murissement du vin et l’aide à s’épanouir. 
  •  Les vins jeunes légèrement charpentés : il s’agit des rouge du Rhône ou encore ceux en provenance du Médoc ou du Languedoc. Ces vins ont besoin d’un carafage afin que l’oxydation de l’air assouplisse le vin. 
  • Vins blancs : certains vins comme les bourgognes et ceux de la vallée de La Rhône ont aussi besoin d’un passage en carafe. Il faut en moyenne 15 minutes ou une heure avant le service pour ce type de vin.

À savoir :

La dégustation reste toujours le seul moyen pour vous aider à définir si le vin a besoin d’un passage en carafe. Cependant, ces informations précédentes sont également très utiles pour ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec les types de vin. Par ailleurs, certains vins rouges jeunes ne peuvent être carafés, c’est le cas du Pinot Noir ou de la Bourgogne. 

Points clés à retenir :

  • Ce sont généralement les vins jeunes qui ont besoin de passer en carafe, néanmoins ceux qui sont trop fermés peuvent aussi être carafer pour assouplir leur tanin ;
  • La dégustation est un moyen utile de définir la nécessité ou non du carafage pour les amateurs de vin ;
  • Il ne faut pas carafer tous les vins rouges jeunes comme le Pinot Noir et la Bourgogne.

Carafer un vin est une technique pour accentuer l’oxydation de la boisson. Ainsi, l’air va aider le vin à faire exploser ses saveurs et à améliorer son goût. L’acidité désagréable et la lourdeur ressenties chez les vins jeunes peuvent s’estomper après aération. Apprenez toutefois à définir à quel moment il faut carafer le vin. Il diffère selon les types de vin.