Doit-on carafer ou décanter le vin

Doit-on carafer ou décanter le vin ?

Carafage et décantation du vin ! on en apprend des choses étant amateurs de vins, qu’en dites-vous ? Avez-vous déjà pratiqué le carafage et/ou la décantation du vin ? ou bien c’est la toute première fois que vous en entendez parler ? Si vous voulez tout savoir sur le pourquoi du comment de ces deux actions, vous êtes au bon endroit car vous allez le découvrir ici. 

En effet, même si ces deux pratiques présentent une certaine similitude et qu’en principe, elles consistent à mettre le vin dans une carafe, il convient de les différencier et de ne pas les confondre car elles possèdent bien des particularités. En outre, étant donné que le vin est une boisson sensible dont la qualité peut être facilement altérée, il est impératif de savoir si l’on doit carafer et décanter son vin ou pas. 

Que signifie « carafer le vin » ? Quels sont les avantages ? Combien de temps peut-on laisser le vin dans la carafe ?

Le carafage consiste tout simplement à verser le vin dans une carafe dans un but précis qui est de l’oxygéner et de lui permettre un contact important avec l’air. Carafer un vin permet aux tanins de s’assouplir et aux arômes de s’ouvrir grâce à l’aération du vin. Il faudrait toutefois choisir une carafe qui peut privilégier en bonne et due forme le contact du vin avec l’air. 

Ceci dit, il n’est pas recommandé de laisser votre vin dans la carafe trop longtemps car le vin pourrait s’évanouir à cause d’une forte oxygénation. Chaque type de vin possède un temps de carafage différent. L’heure de carafage avant la dégustation pour les vins rouges diffère de celle des blancs. Cependant, il est généralement conseillé de carafer le vin pendant deux à trois heures notamment pour les vins un peu trop timides, c’est-à-dire les vins dont les arômes ne sont pas développés, par opposition aux vins voluptueux.

Par ailleurs, le carafage du vin est facultatif ; dans certains cas, il est préférable d’ouvrir le vin quelques heures avant la dégustation plutôt que de le carafer. En effet, le carafage dépend du vin que vous vous apprêtez à boire et de son âge. Plus le vin est vieux, plus il est meilleur dit-on ; tout simplement parce que lorsque le vin est encore jeune, ses arômes ne sont pas encore bien distincts, les composants du vin ne sont pas encore en parfait équilibre. Ainsi, pour améliorer la qualité de certains vins jeunes, un passage en carafe est tout à fait approprié.

À retenir : 

  • Le carafage est nécessaire pour donner de la souplesse et de l’épanouissement au vin. L’oxygénation du vin réveillera le vin et révèlera ses arômes.
  • Un vin rouge bien puissant nécessite un carafage de deux heures à quatre heures avant la dégustation. Quant au vin rouge léger, le passage en carafe d’une heure avant la consommation suffira largement.
  • En ce qui concerne le vin blanc, il n’est pas indispensable de l’exposer à l’air ; c’est-à-dire que le carafage peut se faire au moment du service.

Qu’est-ce que « décanter le vin » veut dire ? Quels sont les avantages ? Quand faut-il procéder à la décantation ?

Comme susmentionné, la décantation peut également impliquer l’utilisation de carafe. Néanmoins, cette dernière doit être bien choisie afin de limiter au plus le contact du vin avec l’air. Pour faire simple, la décantation du vin consiste à le transvaser dans une carafe pour le libérer de ses impuretés. En effet, certains vins ne sont pas filtrés ; ils contiennent des dépôts solides. Le but principal de la décantation est donc d’enlever les résidus tanniques présents dans le vin. Autrement dit, décanter c’est faire une épuration du vin sans pour autant l’aérer. 

Tout comme le carafage, la décantation n’est pas obligatoire ; toutefois, elle procure une dégustation plus agréable si et seulement si l’on sait comment s’y prendre. En effet, une exposition prolongée du vin à l’air peut le rendre aigre, particulièrement les vins anciens. Certes, un vieux millésime peut être décanté pour en écarter le dépôt, mais pas aéré, cela risquerait de lui faire perdre à jamais l’équilibre de ses arômes. 

Grâce à ce procédé, aucun résidu ne se trouve dans votre verre de dégustation car seule la liqueur claire et pure doit franchir, et non les résidus liés au vieillissement du vin.

À retenir : 

  • Décanter le vin est essentiel pour en séparer la partie liquide du dépôt solide après l’ouverture de la bouteille.
  • La décantation doit être effectuée avec soin et délicatesse afin de réveiller le vin en douceur pour qu’il se débarrasse des impuretés accumulées pendant son long sommeil en cave.

Doit-on carafer ou décanter le vin ?

Maintenant que le carafage et la décantation n’ont plus de secrets pour vous, vous avez déjà la réponse à cette question.

À titre de rappel, il faut éviter de carafer un vin vieux, vous pouvez en revanche le décanter. Lorsqu’un vin a vieilli en cave pendant des années et que des résidus sont apparus dans le jus, une décantation est nécessaire à l’ouverture, afin de le préparer pour la dégustation. 

Par ailleurs, puisque le carafage permet d’aérer le vin, de l’oxygéner, de l’assouplir, d’en adoucir les tanins et de laisser ses arômes s’exprimer, il convient surtout aux vins jeunes.

Bon à savoir : 

  • Il n’est nul besoin d’être caviste ou sommelier pour distinguer les vins vieux des vins jeunes. Les vins jeunes sont plus affirmés, ardus et ont une odeur plus faible. Cependant, si à la première dégustation, le vin vous paraît agréable, doux, et savoureux, il n’a pas besoin d’être carafer.
  • Retrouvez dans la liste non exhaustive qui suit les vins qui peuvent être carafés et/ou décantés et ceux qui ne sont pas recommandés pour ces opérations :
Appellation/Type de vin Carafage/ Décantation
Les vins effervescents X
Vins à base de grenache  X
Vins à base de pinot noir X
Vins de Bordeaux
Vins du nord de la vallée du Rhône
Un Languedoc Pic Saint Loup
Vins italiens du Piémont (Barolo, Barbaresco)

 

Pour conclure, « Chacun ses goûts ! » carafé ou décanté, vieux ou jeune, timide ou voluptueux, mou ou plat, rugueux ou soyeux, agressif ou aguichant, généreux ou réservé, rouge, blanc ou rosé … etc. c’est à vous de choisir et d’avoir le dernier mot. Certains disent que les vins jeunes ne sont pas aussi succulents que les vins anciens, d’autres en pensent le contraire. Néanmoins, un bon carafage a le pouvoir de rendre les vins jeunes tout de même meilleurs ; le goût du vin est amélioré, ses particularités sont révélées. Décanter le vin est aussi une étape importante pendant laquelle un grand millésime peut être sauvé. Alors, caviste, sommelier, passionné d’œnologie, amateur de vins, initions-nous à l’art du carafage, de la décantation et de l’aération des vins pour les servir dans les meilleures conditions à nos amis ou à nous-mêmes.