Le Whisky de Bordeaux

Le Whisky de Bordeaux

Le whisky signifie littéralement eau-de-vie. C’est-à-dire de l’alcool qui est fabriqué par distillation de la céréale maltée ou non. Et qui exige un savoir-faire et du vieillissement en fût de chêne de 2 à 3 années minimum. Le plus impressionnant, c’est que le premier marché de whisky est la France. C’est dû au fait que la France est le plus grand consommateur de whisky au monde devant les Etats-Unis. Mais aussi, car la France est l’un des plus grands producteurs de whisky. Comme la région de Bordeaux, qui produisent des whiskies d’exception créés par 2 personnes, le Moon Harbour, le premier whisky de la cité viticole.

Histoire du premier whisky du bordeaux

Nombreuses sont les personnes qui reconnaissent que Bordeaux est une région viticole. C’est l’une des plus grands producteurs de vin en France. Mais depuis 2020, 2 amis de longue date décident de produire du whisky 100% bordelais. Ce 100% voulant dire, y compris la fabrication, la distillation et les matières premières. Ces 2 amis qui sont Jean Philippe Bellanger et Yves Médina sont aidés par l’écossais John McDougall pour leur projet. En effet, McDougall est un spécialiste de l’œnologie de la production de whisky écossais. Ce qui est surprenant, c’est qu’ils ont implémentés leur distillerie dans un bunker allemand datant de la 2ème guerre mondiale. De ce fait, ils commencent à produire dès 2017 pour enfin mettre leurs premiers whiskies sur le marché en 2020. Mais c’est en 2014 qu’ils ont commencé à mettre à l’œuvre ce projet.

Pour avoir assez de fonds pour leur projet, les 2 amis ont récolté 1 millions d’euros sur la plateforme Tudigo en 2018. En tout, 243 personnes ont investi grâce à leur projet grâce aux campagnes de communication.

Les premières productions

En 2020, les fondateurs ont sorti Moon Harbour le premier whisky de bordeaux. Moon Harbour doit son nom au croissant de lune à l’entrée de la ville de bordeaux. Ils ont alors produit 2000 bouteilles de whisky pour ses premières ventes. 1500 bouteilles de single Malt whisky 100% orge maltée et 500 bouteilles de pur malt 100% de maïs maltée. Ces bouteilles sont numérotées et sont signées par les 2 amis fondateurs de Moon Harbour pour les rendre authentiques.

De plus, la fabrication de ces premiers whisky est spéciale puisque les matières premières, les machines ainsi que les barriques sont tous 100% bordelais. L’orge vient de la région de saint jean d’Illac en gironde. Quant au maïs, il vient des territoires du sud-ouest et du terroir landais. Concernant les barriques, les alambics et la distillerie, ils proviennent tous des grands châteaux du bordelais comme la Louvière ou l’Hermitage. En effet, les barriques sont toutes à l’origine des barriques à vins et ils sont un peu plus petits que les barriques standard à whisky. Et bien sûr, leur siège se situe dans le bunker qui a été réhabilité et rénové pour accueillir leur usine.

Pour finir, en 2020, les 2 amis comptent 6 employés et produisent 85000 bouteilles par an. De plus, ils exportent leurs whiskies partout dans le monde, surtout au Japon et en Allemagne. Ainsi, l’entreprise Moon Harbour participe à l’économie de la région et contribue à le rendre plus dynamique et plus culturel.

Le système de fabrication

D’abord, pour la fabrication du whisky, il faut tout d’abord malté ou non les matières premières. Pour celle de Moon Harbour 100% bordeaux, les principales matières premières sont l’orge et le maïs. Ils sont issus de la région agricole d’aquitaine. Notons que la qualité des céréales contribue énormément à celle du produit final qui est le whisky.

Le maltage

Ensuite, ils doivent être maltés avant d’être broyés. Le maltage consiste à tremper l’orge avec de l’eau de 2 à 3 jours pour qu’il germe. Cette étape permet de délivrer l’amidon qui va se transformer en sucre lors du broyage. Puis, il faut alors sécher l’orge après avoir germé. Ce processus pourrait prendre une douzaine de jours. Dans certains cas, le brassage peut se faire régulièrement. Pour le séchage, les fabricants utilisent du feu ou même de la tourbe pour les cas de whisky fumée.

Le broyage

Par la suite, après le séchage vient le broyage. L’orge malté et séché va se mélanger avec de l’eau chaude pour être ensuite broyé dans une cuve de brassage. Après, un liquide un peu collant, odorant et sucré en résulte. C’est dû au fait de l’amidon qui s’est transformé en sucre pendant le processus. Le mélange est ensuite filtré pour éliminer les déchets. Le mélange est alors à ce moment-là appelé le moût.

La fermentation

La quatrième étape consiste à malaxer le moût avec de la levure afin de transformer le sucre en alcool. C’est ce qu’on appelle la fermentation qui va durer à peu près 2 ou 3 jours. Le mélange qui se nomme le Wash sera alors alcoolisé mais à faible taux équivalent à une bière.

La distillation

Vient ensuite, la distillation, l’étape la plus importante et la plus connue. La distillation ainsi que la taille et les formes des alambics participent énormément à la qualité du whisky. Les atouts du whisky de bordeaux réside justement dans ces dispositifs. Les alambics et les barriques influencent la qualité de ses whiskies et c’est ce qui le rend unique. En plus, le whisky de bordeaux est filtré pendant qu’il est encore chaud pour garder tous ses arômes. Puis, chauffé dans l’alambic, l’alcool s’évapore plus rapidement que l’eau. De ce fait, les séparer devient possible en récupérant la vapeur d’alcool. Pour le Moon Harbour, ils utilisent l’alambic Stupfler pour créer de nombreux différents arômes pour certains whiskies comme le Moon Harbour malt. L’alambic Stupfler est Jean-Louis Stupfler qui est un artisan renommé de la région bordelaise.

Le vieillissement

Pour finir, l’alcool sera enfermé dans des barriques ou fûts en chêne pendant 3 ans minimum. Pour celle du whisky bordelais, les fûts contenaient des vins, ce qui ajoute aux whiskies quelques subtilités et rend le vieillissement meilleur. Quand le whisky est enfermé, il développe ses couleurs, son sauveur et ses arômes. Mais, remarquons, que la 50% de la qualité du whisky dépend du climat et de l’environnement lors du vieillissement du whisky dans les fûts en chêne.

La dernière étape consiste à mettre le whisky dans les bouteilles après ses 3 ans de vieillissement pour la mise en vente.

Les différents types de whisky bordelais.

Voici quelques exemples de whisky et de ses caractéristiques produites par Moon Harbour, la première marque de whisky 100% bordeaux de bordeaux.

Le Dock 1 Whisky single malt

Il s’agit du premier produit de Moon Harbour. Il est composé de 100% d’orge maltée cultivée dans la région de bordeaux. Sa particularité réside dans son goût intense et continu dans le palais. Son mode de distillation est lent mais très maîtrisé. Concernant le vieillissement, il est placé dans des fûts qui contenaient des grands crus qui appartenaient à des châteaux bordelais. Ce qui accroît, bien évidemment, sa qualité. Le taux d’alcool du Dock 1 Whisky single malt est de 45,8%.

Le Dock 2 Whisky pur malt

Un whisky qui est produit avec du maïs malté à 100% provenant de la région d’Aquitaine en bordeaux. Il est un peu crémeux, bien texturé et assez léger. La procédure de fabrication du Dock 2 whisky pur malt est la même que celle du Dock 1 même au niveau des alambics et des fûts. Mais à la différence près qu’ils utilisent le maïs à la place de l’orge. Son taux d’alcool est aussi de 45,8%.

Pier 1 Blended whisky

C’est le premier blended whisky de la région. Il s’agit d’un mélange de whisky malt avec un whisky de grain comme du blé ou de l’avoine. Le Pier1 offre une multitude de saveurs et d’arômes vu qu’il s’agit d’un mélange de 2 ou même de 3 ingrédients différents. Sa robe est dorée et possède un taux d’alcool de 45,8%.

Pier2 Peated édition

Un Blended whisky fumé avec un goût unique et différent à 47,1% vol. Les grains maltés sont en fait séchés avec de la tourbe pour avoir ce goût fumé. Le vieillissement de ce whisky se passe dans le château de Louvière.

Moon Spirit pur malt d’orge

Moon spirit est un whisky de pur malte d’orge avec des arômes innovants. Sa spécificité est sa durée de vieillissement de seulement 2 ans. Il est aussi composé de fruits secs avec quelques épices. Le Moon Spirit est aussi élevé en fûts dans le château de Louvière. Il possède un taux d’alcool de 47,8%.

Pour conclure, Bordeaux possède une entreprise de whisky pour la première fois grâce à la collaboration de 2 amis. En plus, toutes les matières premières et tous les appareils sont tous 100% bordelais. Toutefois, leur projet est irréalisable sans John McDougall, un grand spécialiste des whiskies et de l’œnologie. Avec un bunker, des alambics et des fûts à leurs dispositions, ils commençaient à produire du whisky à partir de 2017. Et c’est en 2020 que les whiskys ont été mis en vente. Bordeaux est connu comme la capitale du vin mais maintenant il connaît une grande évolution  en produisant du whisky.