chèque cadeau vin

Les contrefaçons de vins importés de plus en plus nombreuses en Chine

petrus made in chinaLa chine connue pour ses contrefaçons de montres, de grandes marques de vêtements ou de sacs à main connait une nouvelle contrefaçon, celles des vins et particulièrement les vins français.
Ainsi, les copies de grands crus bordelais, Château-Lafite Rothschild, Mouton Rothschild ou même pour les vins bourguignons Romanée-conti, se multiplient et, au grand dam des producteurs français, il se vend en chine plus de copies médiocres de ces grands vins qu’il n’en produisent. Six chinois ont été arrêtés cette semaine pour contrefaçon après avoir vendues de fausse bouteilles de Bordeaux qui contenaient du vin frelaté. Ce phénomène touches également des vins de Bordeaux de gamme moyenne.
Ces copies sont vendues dans les supermarchés, les restaurants ou même lors de ventes aux enchères à des prix inférieurs aux bouteilles françaises, mais avec un bénéfice important. Ces bouteilles imitent l’aspect visuel des bouteilles authentiques (étiquettes, mention « mises en bouteilles au château »etc…) et contiennent des vins chinois de moyenne ou bas de gamme pouvant être mélangés à des vins importés notamment chiliens.

Les vins de de Bourgogne sont aussi copiés et le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne qui souhaite pour la mise en oeuvre de son plan Bourgogne 2015, promouvoir les vins de Bourgogne à l’export et notamment en Chine, a décidé de faire de la lutte contre les copies sa priorité.
En Chine, la législation tolère certaines pratiques et si les acheteurs de copies de grands marques de vêtements ou de sacs savent pertinemment qu’il s’agit d’une copie, pour l’achat d’un grand cru bordelais, l’acheteur pense sincèrement acheter un vin haut de gamme et le paie à un prix important.

Les producteurs de vins de Bordeaux et de Bourgogne luttent contre ces contrefaçons notamment en travaillant sur des étiquettes afin de les rendre facilement identifiables et souhaitent développer d’autres moyens de lutte. Une meilleure connaissance du vin des acheteurs chinois pourrait également contribuer à diminuer cette fraude.
Les producteurs de vins en Chine sont à la septième place et la chine devrait connaître une progression de production de +77 % d’ici 2014. Il y a actuellement 20 millions de clients chinois et leur nombre devrait exploser dans les années qui viennent.
Certains producteurs chinois commencent à être reconnus notamment dans comté de Changli, dans la province de Shandong ou dans les steppes proches de la Mongolie.

La consommation de vin en Chine augmente à l’inverse de la France et les Chinois apprécient les vins importés puisqu’ils n’ont pas toujours confiance dans leur production surtout depuis les récents scandales alimentaires qui ont secoué le pays.
Ce marché est donc très important d’où la multiplication des contrefaçons.

Bien que les chinois soient amateurs de vins principalement de vins rouges, ils ne sont pas encore, pour la plupart, véritablement connaisseurs, et ont des difficultés à reconnaître un grand cru, d’une copie. La clientèle chinoise est surtout urbaine et les bouteilles de vin sont souvent offertes en cadeau d’où le succès des bouteilles au nom réputé et prestigieux.

Leave a Comment.