chèque cadeau vin

La consommation de vin rouge diminue le risque de surpoids

La consommation modérée de vin rouge léger pourrait protéger contre la prise de poids selon une étude publiée récemment par des universitaires espagnols de l’université de Navarre.

Ainsi, cette étude sur la consommation d’alcool et ses effets sur le poids analyse les effets de la consommation d’alcool sur le poids en reprenant les résultats de 31 études publiées entre 1984 et 2010.

Le point de départ de cette étude porte sur le fait qu’un gramme d’alcool représente 29 kj ou 7,1 kcal, ce qui implique que la consommation d’alcool peut être une cause de prise de poids.

régime surpoids vinMais les universitaires ont conclu que les résultats de ces études sont contradictoires et ne démontrent donc pas une orientation nette.
Ainsi, une grande entreprise américaine a mené une étude entre 1997 et 2001 et a conclu que les risques d’être obèses pour les personnes qui n’avaient jamais fumé étaient nettement plus élevés pour les consommateurs d’alcool (4 boissons + / jour).

Toutefois, la consommation modérée de vin, soit l’équivalent de 1 à 2 verres par jour, permettrait de diminuer le risque de surpoids et d’obésité par rapport aux personnes ne consommant jamais de vin.

La majorité des études transversales ont montré une corrélation entre la consommation d’alcool et le poids corporel ou l’accumulation de tissus adipeux dans la région abdominale, ceci concernant les gros buveurs.

Mais le consommation d’alcool de façon modérée était tantôt associée à une prise de poids et d’autre fois, sans effets négatifs.

Les universitaires ont signalé qu’une étude danoise de 2006 portant sur 42 696 adultes, hommes et femmes, montrait que les personnes consommant un verre de vin quotidiennement avaient un tour de taille inférieur à celles qui ne consommaient qu’un verre de vin par semaine.

Par ailleurs, certaines études ont analysé chaque type de boisson alcoolisée séparément et ont montré, spécifiquement pour les buveurs de vin, une diminution de l’adiposité, à l’inverse des consommateurs d’autres boissons alcoolisées.

Ceci pourrait être expliqué par un mode de vie sain de manière générale des consommateurs de vin, mais, il a également été souligné que certains composants du vin rouge agissaient sur l’aromatase des tissus adipeux avec une diminution de la taille des adipocytes et du poids.

Un autre mécanisme pourrait expliquer un gain de poids inférieur avec la consommation de vin rouge, la présence de resvératrol, une phytoalexine, qui aide à équilibrer le poids corporel.

Les universitaire après avoir analysé l’ensemble des résultats des différentes études ne peuvent pas affirmer une association positive entre la consommation d’alcool et un gain de poids.

Il ressort qu’une consommation légère à modérée de vin est susceptible de protéger contre le prise de poids. A l’inverse, la consommation de spiritueux est liée à une prise de poids.

Les prochaines études devraient donc porter sur les rôles spécifiques des diverses boissons alcoolisées en tenant compte des propriétés anti-inflammatoires des composants polyphénoliques du vin rouge et des habitudes de consommation.

Leave a Comment.

Aucun commentaire pour l'instant

Aucun trackback pour l'instant