Comment devenir Oenologue ?

Comment devenir Œnologue 

Scientifique au palais développé, l’œnologue est connu pour ses qualités de dégustateur. Toutefois, ses missions ne se limitent pas à la dégustation. Il se charge également de l’étude du cépage, de la vinification, de l’élevage du vin… bref, de tout ce qui concerne la production du vin. Vous souhaitez devenir œnologue ? Le diplôme national d’œnologue vous ouvrira les portes du métier. Il est de niveau bac+5. Lors de ces années d’études, vous vous entraînez non seulement à aiguiser vos papilles gustatives et votre sens olfactif, mais aussi, vous acquériez des connaissances pointues en biologie appliquée de la vigne et en biochimie. En accumulant les connaissances, lorsque l’apprenti devient un œnologue confirmé, il est apte à reconnaître les imperfections du vin et leurs sources. Comment faire pour devenir œnologue ? Pourquoi devenir œnologue ? Focus.

À RETENIR : Comment devenir Œnologue ?

Pour devenir œnologue, l’intéressé doit suivre une formation en œnologie en vue de l’obtention d’un diplôme national d’œnologue, de niveau bac+5. Ce cursus permet de développer les sens gustatifs et olfactifs de l’apprenti. Toutefois, il y apprendra également la biochimie et la biologie appliquée de la vigne.

Intéressé par le métier d’œnologue ? Découvrez les essentiels à connaître sur cette profession !

Comment faire pour devenir œnologue ?

alt="Comment faire pour devenir œnologue"

Le mot œnologue vient du grec « oînos », qui signifie vin, et « logos », qui se traduisent par « science ». Ainsi, l’œnologue est « celui qui maîtrise la science du vin ».

Dans l’imaginaire collectif, la fonction d’un œnologue se limite à la dégustation du vin. Or, cet expert suit le vin dans tous les processus de son élaboration. Depuis le choix du cépage, en passant par la vinification, sa mise en bouteille jusqu’à la commercialisation.

Un diplôme national d’œnologue ou DNO (niveau bac + 5) ouvre les portes du métier. Il est accessible aux étudiants détenteurs d’une licence en:

  • Science biologique ;
  • Science chimique ;
  • Science biochimique agronomique.

Les titulaires d’un diplôme équivalent à 180 crédits dans un domaine similaire peuvent également souscrire à la formation. Cette dernière dure 2 ans.

Les intéressés au DNO peuvent s’inscrire dans les centres universitaires suivants :

  • École nationale supérieure agronomique de Toulouse ;
  • Centre de formation en Œnologie de l’Agro-Montpellier ;
  • UFR de sciences exactes et naturelles de Reims ;
  • Faculté des sciences pharmaceutique de Toulouse ;
  • Institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot de Dijon ;
  • Institut des sciences de la vigne et du vin d’Ornon ;
  • Centre de Viticulture-Œnologie de Midi-Pyrénées.

Bon à savoir:
Les domaines viticoles, les laboratoires œnologiques, les entreprises d’exploitations viticoles ainsi que les caves coopératives sollicitent les services de l’œnologue. Ce dégustateur en chef peut aussi bien être un salarié qu’un indépendant.

Points clés à retenir:

  • Le métier d’œnologue est accessible à un titulaire d’un diplôme national d’œnologue ou DNO (niveau bac + 5).
  • Pour suivre la formation, les intéressés peuvent souscrire dans les universités de Toulouse, de Montpellier, de Reims, de Dijon, d’Ornon et de Midi-Pyrénées.

Pourquoi devenir œnologue ?

alt="Pourquoi devenir œnologue"

Pour un passionné du vin, le métier d’œnologue est idéal pour combiner plaisir et travail. Il permet de découvrir toute la richesse et la complexité des vins. De plus, l’exercice de ce métier présente d’autres avantages :

  • Un secteur qui recrute

La France est la première consommatrice et la troisième productrice de vin dans le monde. Elle est un pays traditionnellement producteur de vin. En effet, 600 ans avant J.C, la viticulture s’est déjà développée dans la Gaule. Aujourd’hui encore, elle rassemble de nombreux points de culture et de production, ce qui réunit des centaines de milliers d’activités. Depuis la chaîne de production jusqu’à la commercialisation, le secteur viticole enregistre près de 800 000 emplois.

  • Un emploi lucratif

En début de sa carrière, un œnologue fraîchement diplômé peut percevoir un salaire mensuel brut d’environ 2 000 €. Avec l’expérience, sa rémunération augmentera. Les œnologues confirmés et reconnus touchent jusqu’à 5 000 € brut par mois.

  • Une expérience unique

Lors de la formation en œnologie, vous aurez l’opportunité de déguster une grande diversité de vins : rouge, blanc, rosé. Vous côtoierez les vins onéreux, les vins rares, ceux provenant d’autres pays ou encore les bouteilles anciennes.

Bon à savoir:
En faisant preuve de compétence, l’œnologue peut évoluer au poste de directeur de coopérative ou de directeur technique de cave.

Points clés à retenir:

  • L’œnologue est un métier passionnant qui permet de découvrir toute la richesse et la complexité des vins.
  • Le secteur du vin rassemble environ 800 000 emplois, depuis la production jusqu’à la commercialisation du vin. Quant au métier de l’œnologue, il est très lucratif.

L’œnologue est un métier passionnant lors duquel l’expert côtoie quotidiennement le vin. En fonction de sa spécialisation, il peut intervenir lors du choix des cépages, de la vinification, de l’élevage du vin ou de la dégustation. Aussi épanouissant que lucratif, ce métier promet aux pratiquants des expériences uniques.

Copy link
Powered by Social Snap