Comment tenir un verre de vin?

Alt="Comment tenir un verre de vin comme un vrai connaisseur"

Élément indispensable pour les dégustations ou pour un apéro entre amis, le verre de vin s’invite à chaque occasion. Il magnifie le vin et révèle ses arômes. Il est avant tout nécessaire de connaître la structure d’un verre de vin, qui, est constitué en 3 parties, de haut en bas, du calice, du pied et du socle. Mais pourquoi utilise-t-on un verre à pied ? Comment reconnaître un spécialiste d’un amateur de vin ? La température de service est-elle différente de la température de la cave ? Savoir tenir son verre de vin et connaître la température du vin servi sont primordiaux pour savourer ses arômes, de même que, de se distinguer comme un expert.  On vous dit tout !

A RETENIR : Comment tenir un verre de vin ?

Le verre de vin se compose du calice, du pied et du socle. La manière dont vous tenez le verre, ainsi que la température du vin servi jouent sur votre perception au nez et en bouche.

Un peu d’histoire

Le verre à pied devint populaire au 17ème siècle à la cour de Louis XIV. Le service des boissons dans des verres à pied fut imposé par Louis XIV après une série d’empoisonnements constatés dans l’aristocratie française entre 1676 et 1682, la fameuse « Affaires des Poisons ». Effectivement, cela obligerait les domestiques à porter le verre par le pied en les empêchant ainsi d’approcher discrètement la main du liquide pour y verser un poison. Au Moyen Âge, il était de pratique courante d’empoisonner ses ennemis avec du vin empoisonné. Une pratique singulière fut alors mise en place pour la sécurité de tous. Cette technique consistait à cogner le verre sèchement contre celui des autres convives pour que quelques gouttes de vin se mélangent à leurs verres. Si le convive refusait de boire, il devenait suspect. Mais s’il portait son verre à ses lèvres, on se souhaitait une bonne santé, en lançant comme nous le faisons encore aujourd’hui, « santé ! ».

Bon à savoir : 
Après une série d’empoisonnement à la cour de Louis XIV, le service des boissons dans un verre à pied fut imposé. De nos jours, prononcer « santé ! » lorsque nous trinquons, viendrait de cette tradition du moyen âge pour se prémunir d’un éventuel empoisonnement.

Comment tenir un verre à vin ?

Alt="Comment tenir un verre à vin"

Entrons dans le vif du sujet, vous trouverez ci-dessous quels sont facteurs qui entrent en jeu pour une dégustation optimale :

  • La tenue du verre
  • La température adéquate
  • L’oxygénation du vin

Les deux possibilités pour bien tenir votre verre de vin sont comme suite :

  1. Elle consiste à tenir votre verre par le haut du pied.
  2. Elle consiste à tenir votre verre de vin par son socle, en le pinçant entre l’index et vos autres doigts.

En quoi le tenir ainsi est plus adéquat ? Les réponses sont les suivantes :

  • Il s’agit d’une excellente technique pour assurer la stabilité du verre.
  • Au contact de la main, la paume transfère de la chaleur au verre. Par conséquent, le vin perd ses arômes et sa vivacité.
  • Le pied permet également d’apprécier le vin en observant la couleur sans être gêné par la vision des doigts et des empreintes digitales.
  • Il est plus pratique de tourbillonner le verre, ce qui autorise le vin à s’aérer de même que ce geste améliore la saveur du breuvage.
  • La présence d’un pied évite la création de bavures sur le calice.

Nos conseils

  • Si vous souhaitez apprécier les qualités olfactives (fonction grâce à laquelle les odeurs sont perçues) de ce qui vous est servi, plus vos mains sont hautes sur le verre, plus les odeurs vont interférer avec l’odeur du vin.
  • Si le vin est un peu frais, vous pouvez maintenir le verre par le « bouton », partie où se fait la liaison entre le pied et le calice, et l’amener ainsi à bonne température. Réchauffer le vin peut être une bonne idée dans certains cas mais chaque vin a sa température de service (nous y reviendront au cours de l’article.).
  • Le fait de tenir le verre par le socle est notable des spécialistes du vin qui plongent leurs nez dans le verre. Le verre reste alors droit, il n’est pas penché, c’est la tête qui se baisse dans le verre.

Points clés à retenir

  • Tenir le verre par le pied ou le socle permet au vin de préserver sa température de service.
  • Lors de dégustation, cette technique vous permettra de mieux observer le vin et de l’oxygéner.

A quelle température conserver le vin ?

Alt="A quelle température conserver le vin"

La conservation du vin se fait dans une cave et pour cela, la cave doit respecter plusieurs critères tels que la température, la qualité de l’air, le repos, l’humidité et l’obscurité. Dans une cave à vin (électrique et naturelle), la température idéale de conservation et de vieillissement du vin se situe entre 10°C et 14°C. Cette température optimale permet au vin de conserver ses arômes et ses qualités. Il est primordial que cette température reste stable.

Dans le jargon du vin, la température de service désigne la température à laquelle un vin doit être servi. Tous les vins ne se dégustent pas à la même température, celle-ci étant en fonction de plusieurs facteurs, comme le type de vin, la couleur ou le profil organoleptique (Se dit des substances, en particulier absorbées par voie buccale, capables d’impressionner un récepteur sensoriel.). Par exemple, lorsqu’un vin rouge Bordelais est servi à 16°C c’est qu’il exprimera au mieux toute sa palette aromatique à cette température.

Points clés à retenir

  • La température idéale pour une cave de conservation et de vieillissement est entre 10°C et 14°C.
  • La température de service du vin varie selon le type de vin, la couleur et ses arômes.

Pour conclure, la tenue du verre est indispensable pour un spécialiste ainsi que la température adéquate du vin impressionneront vos convives. Vous êtes maintenant un initié en vin et vous pouvez à présent porter votre verre avec élégance tout en leur souhaitant bonne santé.