L’Ébourgeonnage dans le domaine viticole

L’Ébourgeonnage dans le domaine viticole

Étape clé dans la culture même de la vigne, l’ébourgeonnage dans un vignoble est essentiel pour produire des vins de qualité. Il s’agit d’une étape clé en vue d’améliorer le rendement et la qualité du vignoble. Mais le point important de cette technique, c’est le fait qu’elle permet de garder une relative sécurité sur la production de vin. C’est une phase pratiquée en vue de mettre de côté les mauvaises herbes en vue de ne voir monter que les meilleures parties. Tout cela est fait dans le but de privilégier la qualité à la quantité du vin.

En quoi consiste l’ébourgeonnage ?

Dans le domaine de la culture viticole, l’on ne peut se départir de la plantation du vin en elle-même. Il s’agit d’une activité qui nécessite une bonne formation. Ce n’est pas tout le monde qui peut se lancer dans la culture d’un vignoble. Un vignoble nécessite une attention soutenue pour bénéficier d’une bonne récolte. L’ébourgeonnage est une partie de la culture du vignoble. Il s’agit d’une activité qui consiste à aller dans les champs. Ce qu’il y a à faire, c’est d’arracher les bourgeons qui excédent. Cela permet d’avoir un champ un peu plus aéré que le vignoble. Mais cela permet également d’enlever les mauvaises herbes.

En clair, l’ébourgeonnage vient du terme bourgeon. Et c’est le fait de retirer les superflus qui sont au point principal de cette activité. Ce ne sont pas uniquement les bourgeons qui sont enlevés, tout ce qui pourrait avoir trait au mauvais rendement de récolte est concerné. Ainsi, quelques rameaux de vigne peuvent également être la cible de cette purge. C’est un travail assez rude et fatigant en l’occurrence. Il faut ainsi une bonne vue d’ensemble sur le champ de vignoble au complet. Il est essentiel également de déterminer les meilleurs emplacements des plants de vignes et ceux qui doivent être éradiqués.

Pourquoi est-il important de pratiquer l’ébourgeonnage ?

Ce qu’il est important de relever dans un premier temps, c’est que ce ne sont pas tous les bourgeons qui vont par la suite porter des raisins. Effectivement, certains de ces bourgeons ne porteront que du vide. Ils ne feront ainsi que surplomber les bourgeons sains. Non seulement cela met en péril les bourgeons porteurs de raisin en eux-mêmes, mais en plus, ils prennent trop de place. C’est surtout le fait que certains pieds de vigne ne produisent pas de raisins. Le vignoble risque d’être trop encombré si les vignerons ne procèdent pas à l’ébourgeonnage . Ainsi, pour une bonne optimisation de l’espace, cette phase dans la culture est essentielle. Ce n’est pas une tâche évidente en raison du fait que c’est extrêmement rude. Pour autant, si vous souhaitez avoir une bonne récolte pour produire du bon vin, il est essentiel de procéder à cette étape. Cela facilite également les étapes postérieures de la culture du vin. Effectivement, le champ est parfaitement bien entretenu. Ainsi, tout est déjà bien organisé dans le cadre de la récolte des plants de raisins. Le temps de taille est ainsi parfaitement réglementé. D’autant plus que l’étape de la taille est pratiquée en hiver. Ainsi, cela optimise fortement le temps de travail dans les champs viticoles.

Comment procéder à l’ébourgeonnage ?

L’ébourgeonnage est une activité qui se pratique à la main. Il est important de noter le fait que vous devez être préparé à un travail manuel sur le champ pour pratiquer cela. Effectivement, il consiste à descendre dans votre vignoble. C’est dans cette optique qu’intervient la nécessité de la formation. Il est important de faire une inspection de tout ce qui pousse sur votre vignoble. L’étape suivante consiste à identifier tous les bourgeons qui ne portent pas de raisin. Il faut également déterminer tous les rameaux qui prennent trop de place. Il est essentiel d’avoir une plantation aérée pour s’assurer de la qualité de vos plants par la suite. Cela aura un impact sur le rendement final si vous ne procédez pas bien à cette étape.

Une fois tous les bourgeons superflus ainsi que les rameaux indésirables déterminés, vous pouvez procéder à l’ébourgeonnage en lui-même. Cela consiste à retirer tous ces plants indésirables. Le but principal étant de privilégier les meilleurs plants. Effectivement, un entassement de ces rameaux pourrait susciter une baisse de qualité des plants de raisin eux-mêmes. Cela résulte du fait que l’entassement pourrait tirer tous les nutriments et minéraux à la place des plants sains. Ainsi, pour assurer la qualité des récoltes de raisin, il est essentiel de procéder à cette étape particulière dans la culture de ces plants.

Quelle formation faire pour être capable de pratiquer l’ébourgeonnage ?

Ce sont les agents viticoles qui procèdent à l’ébourgeonnage. Il s’agit d’un métier à part entière qui est focalisé sur la culture des vignobles. C’est un intervenant qui peut entrer en scène à tout moment dans le cadre de la culture viticole. Il est cependant sous les ordres d’un chef de culture. Il a pour filière le vin et les vignerons. Il étudie ainsi spécifiquement cela. Toutes les étapes de la culture, et même de la transformation du plant de vigne en vin sont au programme des agents viticoles. Il s’agit donc d’un agent extrêmement polyvalent en un sens où ces activités sont très larges. Par ailleurs, l’ébourgeonnage nécessite plusieurs agents viticoles. C’est le cas en raison du nombre conséquent de travail à faire. Il y a plusieurs formations qui sont mises à la disposition du plus grand nombre pour devenir agent viticole. Successivement, il est possible de distinguer :

  • Le CAPA en vigne et en vin
  • Le BPA axé sur les travaux de la vigne
  • Le brevet professionnel
  • Le bac professionnel

Le candidat a donc le choix en fonction de la disponibilité et des compétences de l’aspirant agent viticole. Le fait est que ce choix pourrait aboutir sur votre future carrière. Il est donc fortement conseillé de bien prendre votre temps pour faire votre choix. En ce qui concerne l’ébourgeonnage, c’est surtout une activité technique, mais primordiale pour le rendement. Ainsi, il est important de choisir une main d’œuvre bien qualifiée pour procéder à cette activité.

Les matériels nécessaires à l’ébourgeonnage

Il existe plusieurs outils susceptibles de vous aider dans la lourde tâche de l’ébourgeonnage. En réalité, l’ébourgeonnage est une étape qui se marie complètement avec l’épamprage. Do l’un consiste à enlever les bourgeons indésirables, l’autre de son côté opte pour l’éradication des rameaux superflus. Pour procéder à ces deux actions, l’agent viticole a besoin d’équipement. Ces équipements sont essentiels dans un sens où cela permet d’optimiser le temps passé sur la tâche en question. Pour ce faire, il est important de procéder à l’inventaire des outils nécessaires dans un premier temps. Ce qu’il est incontournable d’avoir en sa possession dans le cadre de la culture d’un vigneron, la serpette, le couteau ou encore le sécateur. Il faut savoir que l’ébourgeonnage consiste à retirer les bourgeons excédents. Ainsi, un objet tranchant est essentiel à cela. Il faut de la précision et de l’adresse pour arracher le superflu sans pour autant toucher aux plants sains. Ces outils sont donc les outils essentiels en vue de procéder à la découpe de ces bourgeons indésirables. Il y a encore quelques équipements qui pourraient aider l’agent viticole dans le cadre de son activité.

C’est important de privilégier le confort de l’agent viticole dans le cadre de son travail. Ce n’est pas chose facile de rester toute la journée dans le vignoble. Ce n’est pas chose facile de rester toute la journée dans le vignoble. C’est possible d’adoucir cela avec des matériels qui penchent vers le confort de ces agents viticoles. Ce sont des matériaux qui aident l’agent viticole dans son travail tout en lui offrant un confort relatif. Il s’agit des équipements d’aide à la posture. Il est clair que l’agent viticole passe beaucoup de temps accroupi pour effectuer correctement son travail. Les appareils d’aide à la posture les aident à corriger leur posture justement. C’est essentiel de prendre en compte tout cela pour éviter les problèmes de dos. C’est assez fréquent pour les personnes qui travaillent dans les champs. Cette solution reste une idée brillante.

En définitive, il y a lieu de souligner le fait que pour qu’un vin soit à la hauteur de son nom et de sa réputation, un bon cépage est important. Pour avoir un cépage décent, le vignoble doit respecter une certaine norme. La technique en ce qui concerne la culture et la récolte des vignes est donc primordiale. Il s’agit avant tout de la matière première pour le vin. Si cette dernière est défaillante alors le vin sera de mauvaise qualité. Il est donc primordial que les plants de vignes soient en parfaites santés. Il vaut mieux se contenter de peu de bonne qualité que de nombreux, mais de mauvaise qualité. C’est en cela que l’ébourgeonnage reste essentiel. Il s’agit d’une pratique qui rejette tout ce qui n’est pas à la hauteur et rentabilise ce qui est susceptible de produire des raisins de qualité. Grâce à cette pratique, il est clair que la qualité de vos cépages sera désormais au premier plan.

Copy link
Powered by Social Snap