Initiation à la dégustation de vin – Le guide complet

Pourquoi s’initier à la dégustation de vin

Vous commencez à apprécier le vin et souhaiter partager vos connaissances avec vos amis lors de vos soirées ? Vous aimeriez faire une initiation œnologie afin de mieux apprécier le vin, mieux le choisir et mieux en parler. Vous voulez impressionner vos invités lors d’un déjeuner professionnel avec des clients ? Alors, si vous vous posez plein de questions sur comment s’initier à la dégustation de vin, voici quelques conseils pour découvrir des sensations inédites.

À RETENIR :

L’initiation à la dégustation de vin est une motivation partagée par beaucoup d’amateurs de vins, afin de mieux comprendre leurs sensations lors d’une dégustation de vin, mais aussi pour en savoir parler avec le vocabulaire adapté.

Vous voulez savoir mieux apprécier, décrypter et parler du vin ? Découvrez les nombreuses raisons pour apprendre à déguster.

Comment apprendre à déguster le vin ?

La dégustation de vin s’apprend. En effet, la dégustation implique une méthode d’analyse sensorielle. Elle procure certainement la satisfaction de pouvoir trouver les mots justes pour décrire au mieux le vin, notamment ce que l’on ressent lors de la dégustation. Il existe plusieurs solutions pour vous aider à débuter l’apprentissage de la dégustation en fonction de vos envies et vos motivations. Au-delà de la théorie, les méthodes d’initiation à la dégustation du vin obéissent à une logique qui consiste à exercer vos sens à son contact.

Par conséquent, l’approche olfactive est la première étape et implique la reconnaissance et la mémoire des parfums car elle vise à identifier le parfum du vin en question en le comparant à des parfums communément connus. La phase gustative n’est pas en reste sur l’aspect de la curiosité et du plaisir, lors d’une initiation à la dégustation du vin. En fait, il faut commencer par mettre en bouche une petite gorgée, on aspire un peu d’air de manière à révéler les saveurs. Il faut savoir que l’expérience gustative passe par le nez ! En termes plus techniques, cela s’appelle la rétro-olfaction. En effet, la perception du goût est indissociable des arômes qui remontent au nez par l’arrière du palais.

Bon à savoir :

Il est important de connaître les règles de base de la dégustation pour la faire dans de bonnes conditions. Ainsi, les bons gestes à avoir lors d’une dégustation est d’examiner les trois composantes d’un vin, à savoir sa robe, son nez et sa bouche.

Points-clés retenir :

  • On ne peut pas obtenir une information gustative par l’alcoolisation de l’estomac.
  • Au niveau olfactif, aucun vin ne se ressemble.

Savoir déguster le vin : une technique à la portée de tous

Savoir déguster et parler des vins est la clé de la réussite de votre relation professionnelle. Pour s’initier à la dégustation du vin, il existe une méthode éprouvée, baptisée en toute logique VOG : V pour vue, O pour odorat et G pour goût. Ainsi, lors de la dégustation, il faut faire attention à la “robe” du vin. Pour ce faire, il est important de se mettre dans une pièce avec une bonne lumière naturelle, ou à défaut, une pièce disposant d’une surface blanche afin de définir l’intensité de la couleur et les reflets du vin. Évitez le contact avec les odeurs parasites externes qui peuvent affecter la cognition. Le « nez » est très important lors de la dégustation du vin. La concentration est essentielle lors de la dégustation. En effet, la perception n’est pas la même si vous êtes fatigué, enrhumé ou encore stressé.

L’examen olfactif consiste à définir les arômes principaux du vin. Pour cela, humez d’abord le vin sans secouer le verre. Le « premier nez » dévoile en effet les principaux arômes du vin : fruité, floral, épicé, végétal, boisé, animal et bien d’autres. Agitez doucement le verre par des mouvements giratoires de manière à ouvrir le vin sur des arômes plus précis tels que cerise, ananas, rose, cannelle, acacia, etc. En fait, c’est le “second nez” qui aide le sommelier à mieux identifier et caractériser les vins qu’il déguste. Et enfin, la recherche du goût est un moment important de la dégustation, car cela fait appel à la mémoire sensorielle. En goûtant au vin, vous pourrez définir les premières sensations en bouche, l’évolution, le comportement ainsi que le développement du vin en bouche. La fin de bouche révèle les arômes restants et la persistance aromatique. Pour cela prenez une première gorgée de vin, entrouvrez légèrement la bouche et aspirez un peu d’air afin d’oxygéner le vin et d’en libérer les arômes. Fermez ensuite la bouche et soufflez par le nez afin d’intensifier les arômes.

Bon à savoir :

Lors de la dégustation des vins, il faut faire attention à la température de service. En effet, un vin servi à la mauvaise température ne pourra révéler et développer pleinement son bouquet. Une température de service mal ajustée pourra aussi casser les arômes du vin.

Point à retenir :

Réussir une dégustation, c’est savoir examiner les trois composantes d’un vin à savoir sa robe, son nez et sa bouche.

Initiation à la dégustation du vin : planifier un séjour œnologique

Lorsque le goût pour le vin rencontre le désir de voyager, de nouvelles possibilités s’ouvrent aux amoureux du terroir. Connaissez-vous l’œnotourisme ? C’est un séjour de quelques heures à quelques jours, dont le but principal est de découvrir une région en visitant ses vignobles. Les techniques d’observation et de dégustation de vin sont maintenant accessibles aux amateurs de tout niveau. L’œnologie n’est plus un art réservé aux professionnels du vin. Aujourd’hui, les viticulteurs et les acteurs de la filière viticole française se rendent compte des atouts touristiques de ce marché.

La dégustation de vin peut être théoriquement apprise sur Internet et dans de nombreux livres par divers experts dans le domaine. Cependant, rien ne vaut la pratique pour apprécier. Il ne faut pas hésiter à goûter, se tromper et à recommencer. La meilleure façon d’apprendre l’œnologie est d’abord d’apprendre la théorie, puis de suivre un cours avec un spécialiste. Ce cours peut avoir lieu dans une cave à vin, ou dans un domaine rural avec un vigneron. Chaque expérience est différente, c’est la raison pour laquelle il est recommandé de varier le plus possible les activités afin de savoir ce qui vous correspond le plus.

Bon à savoir :

Lors d’un séjour œnologique, on vous propose souvent les animations suivantes : dégustations des vins, ateliers accords mets-vins, ateliers eonologiques, visites de caves, et bien d’autres.

Alors, vous souhaitez en savoir plus sur la compréhension du vin et le vocabulaire œnologique pour devenir un expert lors de votre prochain dîner entre amis ? Une fois le bagage œnologique maîtrisé et le goût bien rodé, vous pourrez assister à des dégustations plus sélectes de crus prestigieux, suivant des thématiques variées, avec parfois le privilège d’apprécier des vins à maturité. Une initiation à la dégustation de vin permet d’accéder à l’univers du vin. Vous ne vous sentirez plus perdu, face au vocabulaire fleuri et poétique d’un sommelier dans un restaurant gastronomique ou aux explications techniques d’un maître de cave.