chèque cadeau vin

Vins effervescents : différentes méthodes

Un vin effervescent est un vin qui contient une grande quantité de gaz carbonique d’où la mousse produite lors de l’ouverture de la bouteille et les bulles.

Les différentes méthodes

La méthode traditionnelle

Cette méthode issue de la méthode champenoise s’est répandue dans de nombreux pays.
La méthode champenoise est réservée uniquement au vin de région champenoise. Elle consiste à une deuxième fermentation en bouteille qui permet l’apparition de mousse.

  • Le tirage : ajout d’un mélange de sucres et levures au vin blanc puis mise en bouteilles.
  • La prise de mousse : effectuée lors de la seconde fermentation en cave, les bouteilles sont en position horizontale, le sucre se transforme en alcool d’où l’obtention de gaz carbonique.

    Le temps d’élevage est de 2 à 3 ans pour les champagnes les plus communs, de 3 à 5 ans pour les champagnes millésimés et davantage pour les champagnes de très grande renommée.
  • Le remuage : les bouteilles sont remuées à la main ou mécaniquement afin d’ôter le dépôt et de le pousser contre le bouchon. Les bouteilles sont repositionnées verticalement, goulot en bas.
  • Le goulot est ensuite plongé dans un bac à – 28°,ce qui permet de congeler le dépôt. Lors de l’ouverture de la bouteille, celui-ci se trouve donc expulsé.
  • Le vin reçoit une dose de liqueur d’expédition (vin et sucre), les bouteilles sont rebouchées et remuées afin d’assurer le bon mélange de cette liqueur.

La méthode ancestrale ou rurale

Cette méthode est l’ancêtre de la méthode traditionnelle.
La fermentation débute en cuve puis est stoppée par le froid. Le vin est mis en bouteilles après avoir été légèrement filtré.
Lorsque les températures remontent, les sucres fermentent à nouveau d’où la formation de gaz carbonique.

La méthode la cuve close

Une dose de sucres et levures est ajouté aux vins blancs avant de les conservés dans une cuve hermétique. La deuxième fermentation est rapide et peut être arrêtée par le froid. Le vin est ensuite filtré et mis en bouteilles.
Toutefois, cette méthode ne permet pas d’égaler les résultats obtenus en utilisant une méthode traditionnelle.

La gazéification

Le gaz carbonique est introduit dans la cuve puis l’on procède la mise en bouteilles.
Cette méthode ne permet l’élaboration que de vins peu estimés.