Les Vins Côtes du Rhône – Le guide complet

Les Côtes du Rhône - Le guide complet

Une pépite issue de la région du Rhône, située en France, c’est comme cela que se présentent les Côtes du Rhône. L’origine même du terme Côte du Rhône en est originaire. Ce terme est en réalité une appellation formelle des vins qui sont produits de chaque côté du fleuve Rhône. La France fait partie avec l’Italie des leaders dans le monde viticole. La qualité des AOL Côtes du Rhône est en conséquence réputée comme étant très bonne. Mais le grand atout de cette catégorie de vin reste sans doute le rapport qualité prix. Un vin de bonne qualité qui est à commercialiser à moindre prix sur le marché viticole. Ce n’est pas étonnant qu’il figure parmi les favoris des amateurs de grands millésimes.

Aux origines des côtes du Rhône

Dans l’antiquité, la côte du Rhône fait partie des premières régions viticoles françaises. En clair, ce sont avant tout des vignerons en provenance de Marseille qui sont plantés dans cette zone. L’histoire dénote le fait que la vallée du Rhône est avant tout le chemin le plus rapide entre la Méditerranée et les terres du Nord. Le transport du vin est facilité par le fleuve lui-même. Les Romains ont laissé une forte influence dans leur sillage. La viticulture est à l’image des méthodes romaines dans l’antiquité. Pour rappel, les Romains étaient les plus avancés. La France disputait à cette époque une lutte acharnée avec l’Italie en ce qui concerne le monopole du marché viticole.

Les vins des côtes du Rhône déjà à leur apogée pendant l’antiquité sont mis en exergue par le biais des papes d’Avignon tout au long du moyen-âge. De plus en plus de vignobles émergeaient au long du Rhône durant cette période. C’est dans les années 1731 que le terme Côtes du Rhône émerge enfin comme l’appellation des vins de cette zone géographique. Tout un système de réglementation a été mis en place dans cette optique.

Une innovation importante est mise en exergue au XIXème siècle, il s’agit de la mise en bouteille des vins de la région. Désormais, chaque bouteille se distinguait de par leur individualisation. En ce qui concerne l’impact de phylloxera sur la région, les Côtes du Rhône y ont fait face sans trembler. Ils en sont ressortis bien plus forts et plus renommés. La qualité est désormais au premier plan en vue de rivaliser avec l’Italie. Prendre le monopole du marché viticole est désormais un but à accomplir.

Où se trouvent les Côtes du Rhône ?

Les Côtes du Rhône sont comme son nom l’indique à proximité du fleuve Rhône. En réalité, Côtes du Rhône est un terme qui a été inventé en vue de désigner les vins produits dans les vignobles aux alentours du Rhône. Ainsi, le Côte du Rhône est un vignoble assez vaste qui se partage en deux grandes régions.

  • Dans un premier temps, il y a les côtes du Rhône septentrionales. Cette région est située entre Vienne et Livron sur la Drôme.
  • Dans un second temps, il y a les côtes du Rhône méridionales. Cette région est la plus célèbre en partant de Montélimar vers Avignon.

La zone de production de vignobles est extrêmement étendue en ce sens. Ainsi, la productivité est tout aussi importante. Le fait est que beaucoup des exploitations viticoles de ces régions se sont regroupées pour faire face aux marchés concurrentiels. Il y en a quand même quelques-uns qui sont restés des caves à vins particuliers. L’AOC Côté du Rhône englobe ainsi de nombreuses communes qui produisent des vins sous cette appellation. De nombreux vins sortis sous cette appellation sont extrêmement prisés à travers le monde actuellement.

La nuance entre Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages

Pour rappel, le Côte du Rhône est l’appellation donnée à tous les vins qui sont produits aux alentours du fleuve Rhône. Les Côtes du Rhône villages est également une appellation réservée à la partie qui part d’Avignon à Montélimar. En termes plus simples, Les Côtes du Rhône villages est une partie des Côtes du Rhône. Ce premier englobe 16 communes. Ces communes sont situées dans le Gard, au Vaucluse et dans la Drôme. Mais ce qui les distingue réellement l’un de l’autre, c’est la réglementation de la production. Le Côte du Rhône traditionnel est bien plus libérale que les Côtes du Rhône villages. En raison du fait qu’ils englobent seulement quelques villages, la qualité prime dans cette seconde appellation. C’est sans doute la raison de cette rigidité en matière de production.

Le cépage utilisé en Côtes du Rhône

Les côtes du Rhône regroupent de nombreux vins qui sont assimilés à cette appellation. En conséquence, ce n’est pas un cépage unique qui est utilisé pour la viticulture. En réalité, le cépage utilisé diffère selon la région viticole en question. Chaque région fait usage de sa propre spécialité en vue de rendre unique le vin. En définitive, c’est en fonction du style de vin choisi que le cépage diffère.

En ce qui concerne les vins rosés et les vins rouges, voici les cépages les plus utilisés pour Côtes du Rhône :

En ce qui concerne les vins blancs dans la vallée du Rhône, les cépages les plus utilisés et les plus connus sont :

Il y a encore de nombreux cépages utilisés pour le vin issu du Rhône. Après tout, la zone de production est tellement vaste que la diversité est monnaie courante dans ce cadre. Il faut quand même souligner le fait que l’usage de cépage unique dans la région septentrionale est assez commun. Dans cette optique, pour le vin rouge, ils font usage de la syrah. En ce qui concerne le vin blanc, c’est le viognier ou la Marsanne qui est à l’honneur. La région méridionale de son côté est bien plus laxiste concernant les cépages utilisés. Effectivement, la diversité de cépage provoque la richesse du vin en question. Et dans ce deuxième cas, il est question de mélanger le cépage en vue d’obtenir un vin d’assemblage.

Les caractéristiques propres des Côtes du Rhône

Pour qu’un vin soit reconnu comme faisant partie des Côtes du Rhône, le premier point à déterminer est sa localisation. Effectivement, le vin doit avoir été produit dans la zone géographique de la vallée du Rhône. Une fois la zone de production prise en compte, il est important de détenir un cahier de charge et d’en répondre précisément. Le cahier de charge retrace les étapes de la production. C’est primordial pour le respect de la qualité afin que le vin puisse bénéficier de cette appellation. Il est à rappeler que les cépages utilisés dans la région septentrionale sont considérés comme étant « le mono-cépage ».

La syrah qui favorise le vieillissement des vins est principalement utilisée dans le mono-cépage. L’arôme épicé de ce cépage rend le vin unique en son genre. C’est le vin rouge qui en est le produit final. Le viognier est caractérisé par sa note florale qui donne un ton plus doux et fruité aux vins produits. C’est surtout le vin blanc qui en résulte.

En ce qui concerne la région méridionale, il est clair que c’est surtout l’assemblage de plusieurs cépages qui donnent un ton nouveau au vin. Cela peut sembler peu conventionnel et pourtant, cela rend le vin bien meilleur. La région méridionale est connue pour avoir produit de nombreux grands crus. La renommée de ces vins résulte avant tout de cette technique d’assemblage de cépage.

Les styles de vin en Cote du Rhône

En ce qui concerne la Côte du Rhône, trois catégories de style de vin sont à relever. Chacun a sa propre spécificité. Le choix entre ces styles de vins dépend entièrement de l’occasion où vous le consommer.

Dans un premier temps, il y a le vin rouge. Le vin rouge est caractérisé par sa couleur. Il s’agit généralement d’un rouge sombre qui tend vers le violet. Il s’agit d’un vin puissant mais délicat avec une terminaison primaire de fruits rouges aux premières senteurs. Les fruits en question peuvent se présenter sous la forme de groseille ou encore de framboise. En ce qui concerne le goût en lui-même, pour le Nord, le vin est léger mais fruité. Pour le Sud, c’est assez dur et généreux en même temps. C’est conseillé pour accompagner un plat de viande en général.

Dans un second temps, le vin blanc figure parmi les styles de vins de l’AOC Côtes du Rhône. Sa couleur est de jaune avec quelques reflets de vert ou encore de dorés. La nuance dépend entièrement de la cuve. La terminaison en senteur se trouve être les fruits à chair blanche comme la pêche et les arômes délicats floraux. En ce qui concerne le goût, il s’agit d’un vin doux mettant l’accent sur la fraîcheur des arômes. Il est conseillé de boire du vin blanc en accompagnement avec du poisson.

Dans un dernier temps, il y a le vin rosé. Il y a plusieurs vins dans cette catégorie. Le problème, c’est que ce style est un peu éclipsé. Pour autant, il s’agit d’un très bon vin ayant pour bonus d’être vendu à un prix abordable. Sa couleur est le rose soutenu. Ce rose peut paraître un peu plus pâle cependant en fonction de la cuvée. L’arôme aux fruits rouges avec un soupçon de touche florale est mis en exergue pour la senteur du vin. En ce qui concerne le goût, l’arôme reste persistant et la fraîcheur assortie d’un soupçon d’acidité est à savourer. Ce vin est un accompagnement parfait pour votre apéritif. C’est plus particulièrement conseillé avec les charcuteries.

Les meilleurs vins de Côte du Rhône

Le Côte du Rhône est particulièrement renommé en ce qui concerne la qualité viticole. Le problème réside dans le fait qu’il y a de nombreux vins qui sont connus sous l’appellation AOC Côte du Rhône. Parmi ces nombreux vins, se distinguent pourtant quelques-uns.

Pour les régions méridionales :

  • Château de Beauchastel ;
  • Le Châteauneuf du pape ;
  • Le Château de Nalys grand vin ;
  • Le Domaine du Pégau ;

Pour les régions septentrionales :

  • L’hermitage ;
  • La Côte Rôtie ;
  • Condrieu ;
  • Saint Joseph ;
  • Comas.

Il s’agit seulement de quelques-uns des vins les plus connus sous l’appellation Côte du Rhône. Le fait est que cette appellation englobe un bon nombre de vins de très bonne qualité qui pourrait ne pas figurer parmi cette liste.

Comment déguster les vins de la Côte du Rhône ?

Les vins issus de Côtes du Rhône peuvent être utilisés sous différentes formes. Il peut être utilisé comme accompagnement de plat. Ainsi, le vin rouge est l’accompagnement par prédilection de la viande. Le vin blanc de son côté est plus orienté avec le poisson. Cela laisse le vin rosé avec l’apéritif, cela peut être associé aux fromages, aux charcuteries ou encore au foie gras.

Outre le fait de le boire en direct, il est également possible d’utiliser le vin en tant qu’ingrédient de cuisine. C’est généralement les plats locaux qui sont mélangés avec du vin. C’est plus une tradition de rajouter du vin à la recette. D’ailleurs, il y a des vins qui sont spécialisés dans la cuisine.

En définitive, il y a lieu de souligner le fait que le Côte du Rhône englobe bon nombre de vins. Pour autant, sa réputation est intacte. Effectivement, il y a des conditions strictes à respecter concernant la production pour bénéficier de cette appellation. Le fait de bien respecter les consignes de production relève la qualité du vin. Cela permet de garder une renommée certaine pour l’appellation. Mais le bénéfice est surtout pour les producteurs. Tant que la renommée de l’AOC Côte du Rhône reste intacte, il est clair que le profit reste au rendez-vous. Que ce soit la vallée de la Rhône méridionale ou encore septentrionale, les deux régions bénéficient toutes deux de cette notoriété. Grâce à ce vignoble grandeur nature en particulier, la France peut concurrencer l’Italie en ce qui concerne le domaine viticole. La qualité des vins pourrait bien finir par surpasser les vins italiens