Le Cépage Syrah, Le Guide Complet

La Syrah, Cépage Syrah

Le cépage Syrah

Sereine, Serine, Syra ou encore Shiraz, la Syrah est un cépage aux identités multiples. Native de la Vallée du Rhône Septentrionale, elle est réputée pour donner des vins rouges puissants, corsés, épicés et aromatiques. Cépage noir, la Syrah se décline en vins rosés fins et fruités. Bien qu’elle soit relativement difficile à cultiver en raison de sa faible résistance envers les maladies, cette variété de raisins est un grand voyageur. S’épanouissant sur différents terroirs français, la Syrah s’est aussi implantée dans de nombreux pays. Histoire, implantation, caractéristiques ou encore accords mets/vin, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’un des cépages noirs les plus plantés au monde.

Histoire de la Syrah

Pendant longtemps, l’origine de la Syrah a fait l’objet de nombreuses hypothèses. En effet, en raison de son joli nom, certaines croyances supposaient que ce cépage était d’origine persane, syrienne ou était né à Syracuse, en Sicile. D’ailleurs, Pline l’Ancien avait cité une « vitis Syriaca », vigne de Syrie, dans ses écrits. Une autre hypothèse laisse penser que la Syrah aurait été rapportée par les croisés au XIe siècle ou au XIIe siècle de Chiraz, ville iranienne.

Cependant, ces régions ne comportent aucune trace de ce cépage. Par ailleurs, aucune variété ressemblante ne se trouve dans ces contrées. En 1964, Jacques André et Louis Levadoux catégorisent la Syrah dans la famille de cépage des Sérines comme le Viognier, la Mondeuse Noire, la Mondeuse Blanche, la Roussanne ainsi que la Marsanne.

D’ailleurs, des tests ADN ont été effectués en 1998 afin de déterminer la nature des géniteurs de la Syrah. D’après les résultats, cette variété est le fruit du croisement naturel de la Mondeuse Blanche, cépage de la Savoie, et du Dureza, vieux cépage de l’Ardèche. La rencontre entre ces deux anciennes variétés se serait produite dans la partie Nord de la Vallée du Rhône, vraisemblablement dans l’Isère, où elles étaient cultivées. Les premières vignes de ce terroir ont été rapportées d’Orient par les Romains, qui les ont cultivées tout au long des coteaux d’Ampuis.

La Syrah est également connue sous d’autres noms :

  • Petite Syrah
  • Serine noir
  • Serene
  • Sereine
  • Serine
  • Sirah
  • Shiraz
  • Schiras
  • Syrac
  • Marsanne noir
  • Blauer Syrah
  • Hermitage

Implantation de la Syrah

Cépage prestigieux, la Syrah trouve dans la partie Nord de la Vallée du Rhône son terroir de prédilection. Utilisé obligatoirement en monocépage dans certaines appellations, ce cépage peut être associé à d’autres variétés dans d’autres, à condition qu’il soit majoritaire.

En raison de son faible rendement et de sa faible résistance à certaines maladies, la Syrah a été longtemps négligée par d’autres terroirs viticoles. Toutefois, vers le début du XIXe siècle, cette variété commence à s’étendre vers d’autres régions, à commencer par le Sud de la Vallée du Rhône. Elle a ensuite été adoptée par les vignerons et vigneronnes de la Provence, du Languedoc-Roussillon (région dans laquelle est la plus plantée), puis du Sud-Ouest. Ce cépage est également implanté dans le vignoble corse.

Depuis les années 50, les plantations de Syrah n’ont cessé d’augmenter à travers la France. Plantée sur moins de 2 000 hectares avant 1960, elle est cultivée sur plus de 68 000 hectares en 2006.

La Syrah, une variété internationale

Classée parmi les six cépages les plus cultivés et vendus au monde, la Syrah est présente sur tous les continents. Plantée sur une superficie de moins de 10 000 hectares au début des années 80, elle est cultivée sur plus de 140 000 hectares en 2004/2005.

L’année 1833 marque la naissance de la viticulture en Australie. Suite à un périple en France et en Espagne, l’Écossais, James Busby, ramène quelques boutures de Syrah. Cette variété s’adapte à la perfection au climat et aux sols du Sud-Est du pays. Le jeune vignoble subit cependant les dégâts du phylloxéra pendant une vingtaine d’années. Celui-ci ne retrouve sa splendeur qu’en 1890. Pendant longtemps, la Syrah est utilisée pour l’élaboration de vins fortifiés et mutés avec du Porto ou du vin de Xeres. À partir de 1970, une poignée de producteurs exploite de très vieilles vignes de Syrah pour produire des vins destinés à l’exportation. Gorgés de soleil et particulièrement fruités, les vins australiens de Syrah séduisent ensuite de nombreux pays. Rebaptisé « Shiraz » en Australie, ce cépage s’épanouit principalement dans la Barossa Valley et dans le McLaren Vale.

Outre l’Australie, la Syrah est également implantée dans d’autres terroirs viticoles comme :

  • En Suisse
  • En Italie
  • En Grèce
  • En Espagne
  • En Afrique du Sud
  • En Californie
  • Dans l’État de Washington
  • En Nouvelle-Zélande
  • Au Brésil
  • En Argentine
  • Au Chili

Quels vins sont élaborés à partir de la Syrah ?

La Syrah offre ses meilleures expressions dans certaines régions viticoles de France, surtout dans la Vallée du Rhône.

Dans le Nord rhodanien, la Syrah est le cépage noir principalement utilisé pour l’élaboration de vins rouges. Cette variété donne des vins aromatiques, très colorés et avec un bon potentiel de vieillissement. Ce cépage est notamment cultivé sur l’aire de production des appellations suivantes :

  • AOC Côte Rôtie : zone la plus septentrionale de la région, cette appellation dispose d’un vignoble aux pentes abruptes, exposées Sud-Est. Elle offre les conditions optimales pour permettre à la Syrah d’atteindre une maturité maximale. Ce terroir confère aux vins une couleur intensité, une matière relativement tannique ainsi que des arômes fruités. En AOC Côte Rôtie, la Syrah est utilisée en tant que cépage quasi unique.
  • AOC Saint-Joseph : orienté vers l’Est, ce terroir viticole est sans aucun doute l’une des grandes appellations de la Vallée du Rhône. En raison d’un ensoleillement moindre, la Syrah bénéficie moins de temps mûrissement. Cette condition se traduit par des nectars plus légers, vieillissant rapidement.
  • AOC Hermitage : produisant les vins de Syrah les plus chers et les plus prisés à travers le monde, cette AOC est réputée pour ses vins rouges à longue maturité. Les raisins jouissent d’une maturation complète grâce aux sols granitiques et à l’exposition au Sud du terroir. Les vins de Syrah produits sous cette appellation sont colorés, parfumés, capiteux et fruités. Avec le temps, les tannins s’assouplissent et gagnent en rondeur. Les cuvées développent une saveur de fruits noirs, d’épices et de chêne.
  • AOC Crozes Hermitage : dans cette appellation, considérée comme la plus grande du Nord de la Vallée du Rhône, les vins rouges sont élaborés uniquement à partir de la Syrah. La richesse de ses sols apporte de la douceur, de la finesse et de l’élégance aux vins. Ces derniers dévoilent des saveurs de fruits rouges et noirs frais, accompagnées de notes épicées.
  • AOC Cornas : cette appellation jouit d’un climat relativement plus chaud. La Syrah atteint ainsi une maturité parfaite beaucoup plus rapidement que dans d’autres régions. Ce cépage est d’ailleurs l’unique cépage de cuve noir de la région. Il donne des vins épais, tanniques dans leur jeunesse et qui vieillissent très bien.

La Syrah est aussi cultivée dans des appellations de la Vallée du Rhône méridionale comme l’AOC Châteauneuf-du-Pape. Cette dernière produit des vins équilibrés, corsés et riches avec des arômes fruités (fruits noirs) et des saveurs boisées de chêne. Dans le sud rhodanien, la Syrah est utilisée dans pour l’élaboration de vins d’assemblage, notamment avec le Cinsault, le Grenache Noir, le Mourvèdre ou encore le Carignan.

Quelles sont les caractéristiques de la Syrah ?

La Syrah se distingue des autres cépages sur différents points :

  • Physiologie

La Syrah possède des grappes de taille moyenne ou petite. Elles sont composées de petites baies de forme elliptique. Elles sont enveloppées d’une peau soyeuse, d’un violet profond. Ce cépage produit de longs rameaux côtelés avec des entre-nœuds longs et verts. Lorsqu’ils sont jeunes, les rameaux sont fragiles et cotonneux. À l’âge adulte, les feuilles sont pourvues de 5 lobes.

  • Aptitude culturale

La Syrah débourre sept jours après le Chasselas. Ce cépage de deuxième époque arrive à maturité au bout de deux semaines et demie après le Chasselas. Pour se nourrir, elle a besoin de sols riches en oligo-éléments.

  • Résistance aux maladies et aux ravageurs

Cépage fragile, la Syrah est relativement sensible à la sècheresse. En raison de ses longues tiges délicates, elle affiche une faible résistance au vent au printemps, requérant ainsi un palissage soigné. Généralement, une taille courte suffit, notamment en zone méridionale. Atteignant rapidement le stade de la maturité, ce cépage doit être récolté sur une période assez brève. Un contrôle est de ce fait nécessaire en vérifiant les teneurs en acidité et en sucre, la tenue des grappes et des baies ainsi que leur poids.

Sensible à la chlorose, la Syrah ne supporte pas les sols riches en calcaire actif. Cette variété est également sensible aux acariens et à la pourriture grise, principalement en fin de maturation. Elle peut en outre être victime d’un dépérissement de causes inconnues. Cela se traduit par des rougissements foliaires avec des crevasses au point de greffe. À long terme, ce dépérissement engendre la mort des pieds de vigne.

  • Profil organoleptique

Vinifiée en rouge, la Syrah s’exprime de différentes manières en fonction des terroirs. Toutefois, ce cépage donne généralement des vins d’une couleur rouge intense et soutenue, s’assombrissant et se parant de reflets bleutés avec le temps. Les vins de Syrah se caractérisent par leur richesse alcoolique et leur puissance aromatique. À la fois délicates et charpentées, tanniques, mais peu acides, ces cuvées exhalent des notes de fruits (fruits rouges et noirs) et de fleurs (réséda, violette). Avec l’âge, leurs arômes caractéristiques de violette évoluent vers des notes plus complexes, marquées par des notes de musc, de cuir, de truffe, de poivre et de réglisse.

En bouche, les vins de Syrah sont particulièrement fruités. On retrouve les mêmes notes de fruits noirs et rouges, essentiellement de groseille, de myrtille, de mûre et de framboise. Selon la maturité des raisins et la vinification, les saveurs peuvent être  celles de fruits mûrs ou de fruits confits. Elles peuvent aussi dévoiler des notes épicées. La longueur en bouche constitue une autre caractéristique des vins de Syrah.

La Syrah est aussi utilisée pour l’élaboration de vins rosés, notamment dans le Languedoc-Roussillon. Elle donne des vins gouleyants, fins et brillants.

  • Potentiel de garde

Les vins de Syrah disposent d’un bon potentiel de garde grâce à leur structure tannique.

Quels plats déguster avec la Syrah ?

Avec sa puissance et sa structure tannique, le vin de Syrah s’accorde harmonieusement avec des mets au goût fort et aromatique. Il se marie ainsi très bien avec les plats de gibiers (terrines du chasseur, plats à longue cuisson). Ce vin s’associe également avec de la viande rouge : pot au feu, rôti de bœuf, viande grillée et aromatisée aux herbes. Pour l’accompagner, le vin élaboré à partir de Syrah nécessite des plats intenses et riches en saveurs. Les cuvées exhalant des arômes de truffe ou de cuir peuvent être accompagnées de châtaignes ou de champignons.

Côté fromage, le vin de Syrah accompagne à merveille du fromage de brebis ou de chèvre, mais aussi des fromages aux saveurs fortes comme le gorgonzola, le gouda ou le parmeggiano.

Vous pouvez également consulter les fiches des cépages suivants :

Le Cabernet Sauvignon
Le Cabernet franc
Le Merlot
Le Pinot noir
Le Gamay
Le Bourgogne
La vallée du Rhône
La Provence Corse
L’Alsace
Le Sauvignon
Le Chardonnay
L’Aligoté
Le Gewurztraminer
Le Viognier
Le Sémillon
Le Jura
Le Bordeaux
La Loire
La Muscadelle

Le Nebbiolo
Le Riesling
Le Sud-Ouest

Le Grenache Noir

Le Languedoc Roussillon

Le Beaujolais Nouveau

Le Grenache Blanc

Le Melon

Le Sylvaner

Le Champagne

La Mondeuse

Le Mourvèdre

Le Carignan

Copy link
Powered by Social Snap