Le Cépage Viognier, Le Guide Complet

Le Viognier, Cépage Viognier, Le Guide Complet

Le cépage Viognier

Avez-vous déjà entendu parler d’un vin blanc très aromatique et parfumé au caractère gras et quasi onctueux qui a failli disparaître dans les années 60 ? C’est bien entendu le viognier. Heureusement, certains vignerons n’ont pas lâché prise et ont su l’intégrer dans le rang des cépages blancs uniques et rares dans le monde. Découvrons l’histoire de ce cépage blanc, ses caractéristiques, les régions et pays qu’il a conquis et enfin, les plats qui peuvent se marier avec le vin blanc qu’il produit.

Petite description d’un cépage blanc français

Ancien cépage cultivé principalement dans les pays du Sud de la France, le viognier sert principalement à produire des vins blancs en mono-cépage d’une grande qualité et d’une finesse extrême. Il appartient à l’encépagement des appellations Condrieu et Château-Grillet, mais aussi Côte Rotie en assemblage avec la Syrah.

Le viognier est reconnaissable grâce à ses grappes aux petites baies rondes avec une peau épaisse. Sa couleur est généralement blanche à tendance vert pâle ou un peu rosée. Elle possède des feuilles de moyenne ou petite taille avec 3 ou 5 lobes qui sont un peu cisaillées aux extrémités.

Ce cépage blanc est vigoureux, mais peut quand même être sensible aux maladies comme la pourriture grise. Il n’aime pas non plus l’oxydation.

Il aime surtout les sols assez peu fertiles, caillouteux, secs et pauvres en calcaire. Côté climat, il s’épanouit dans les terroirs ensoleillés. Si ces conditions sont remplies, il peut donner des vins blancs secs ou un peu moelleux très aromatiques. Certains peuvent même être des crémants ou à caractère liquoreux.

Enfin, le viognier possède une grande densité de plantation, mais ses rendements sont plutôt faibles à raison de 20 à 30 hectolitres par hectare.

Viognier : Des origines multiples regroupées dans la vallée du Rhône

D’après une légende, le viognier serait d’origine dalmate apporté en France par l’empereur romain Probus. C’est resté un mythe puisqu’aucune piste ne l’a réellement prouvée.

Viennent ensuite les études génétiques menées par des scientifiques à l’université Davis en Californie. Les études portaient sur l’ADN du viognier et ont démontré ses origines alpines. Il descendrait du Freisa, un cépage du Piémont italien.

C’est donc à Vienne et dans le sud de Lyon que se trouve son berceau depuis l’ère gallo-romaine. Aujourd’hui, les côtes de Rhône restent son territoire de prédilection même si on le retrouve dans d’autres régions et pays du monde.

Un cépage blanc menacé de disparition

Le viognier a subi deux menaces depuis sa découverte. Le premier remonte à l’époque du Philloxera qui a ravagé de nombreux vignobles et divers cépages au XIXème siècle. Nous connaissons aussi la rareté de ce cépage blanc jusqu’à aujourd’hui. Rien qu’en France par exemple, il n’occupe qu’environ 3 000 hectares de vignobles. Mais vers 1986, il n’avait occupé qu’une vingtaine d’hectares de terrains français, le signe d’une disparition probable. La situation s’est tout de même inversée puisque le viognier a repris son envol en conquérant d’autres territoires notamment dans le Midi de la France.

On peut alors distinguer trois appellations connues du viognier en France dont deux en mono-cépage :

  • Condrieu qui est le principal ;
  • Château-Grillet ;
  • Et Côte Rotie qui est orienté vers le vin d’assemblage à raison de 20% maximum. On connaît surtout son mélange avec le cépage Syrah.

Les caractéristiques du viognier

Voici les caractéristiques principales du viognier afin que vous puissiez le reconnaître et savoir à quoi vous attendre :

  • En bouteille : c’est un vin blanc avec une douce robe jaune or clair ;
  • En bouche : il a une excellente texture grasse et souple avec une certaine finesse ;
  • Au nez : vous sentirez des arômes puissants et soyeux de fruits jaunes, de fleurs fraîches, de fruits secs et une touche d’épices.

Entrons plus profondément dans le vif de la dégustation. Du fait de sa richesse aromatique, le viognier est très expressif. Dès la première gorgée, on peut détecter les arômes fruités (abricot, citron vert, coing, mangue ou pêche) et les notes florales (violette, fleur d’amandier, aubépine, tilleul ou iris). La texture légèrement onctueuse révèle des notes de fruits secs (amandes ou noisettes), de chevrefeuille, de pain d’épices ou bien de miel d’acacia.

En clair, le viognier possède une faible acidité et offre un bon équilibre entre deux caractères : rond et acide avec un parfum rehaussé. Vous pourriez aussi détecter des notes minérales, des touches boisées ou grillées et même un petit goût de tabac.

Les territoires de prédilection du viognier

Le berceau du viognier se trouve dans les côtes de Rhône. Toutefois, au fil des décennies, il a su conquérir d’autres terres :

  • L’Italie ;
  • La Suisse ;
  • L’Australie depuis 1970 ;
  • Les États-Unis : la Californie grâce à une vague de viogniers originaires d’Italie mais aussi la Virginie et la Géorgie ;
  • L’Afrique du Sud avec le domaine Fairview de Charles Back ;
  • La Nouvelle-Zélande ;
  • Le Chili ;
  • Le Canada ;
  • Et l’Uruguay.

Et en France, on trouve aussi du viognier dans les Pyrénées Orientales, l’Aude, le Gard et l’Hérault.

Quels plats avec le viognier ?

Les accords mets-vins du viognier sont excellents à condition que vous les connaissiez. Pour ce cépage blanc, nous vous conseillons :

  • Les asperges : un accord inégalé à ne surtout pas manquer pour savourer le viognier. Choisissez de douces asperges vertes pour accompagner votre verre de vin et vos papilles seront plus que satisfaites ;
  • Les fruits de mer avec des arômes : poisson, huitre, homard et même les plats comme le sushi ;
  • Les fromages de chèvre en apéritif ou en fin de repas. Vous pouvez optez pour les fromages locaux au lait cru. Il y a par exemple le Picodon de la Drôme ou la Rigotte de Condrieu ;
  • Sans oublier le dessert où vous pouvez servir du viognier avec les galettes aux amandes.

Quelques appellations à connaître : 

Outre Condrieu et Château-Grillet ainsi que Côte Rotie, le viognier possède aussi d’autres appellations comme :

  • Champin Le Seigneur du célèbre vigneron Jean Michel Gerin ;
  • La Mouline qui est un vin rouge issu du viognier du vigneron Marcel Guigal.
  • AOC Coteaux-du-Languedoc qui fait l’objet d’un assemblage à raison de 10% maximum.

Pour terminer, il est à noter que le viognier peut se conserver jusqu’à 5 ans avant la dégustation selon son type. Mais il peut déjà être dégusté et mettre en avant ses meilleures saveurs les premières années. La température conseillée pour servir ce vin blanc est de 11 à 12 degrés.

Vous pouvez également consulter les fiches des cépages suivants :

Le Cabernet Sauvignon
Le Cabernet franc
Le Merlot
Le Pinot noir
Le Gamay
Le Bourgogne
La vallée du Rhône
La Provence Corse
L’Alsace
Le Sauvignon
Le Chardonnay
L’Aligoté
Le Gewurztraminer
Le Sémillon
Le Jura
Le Bordeaux
La Loire
La Muscadelle

Le Nebbiolo
Le Riesling
Le Sud-Ouest

Le Grenache Noir

Le Languedoc Roussillon

La Syrah

Le Beaujolais Nouveau

Le Grenache Blanc

Le Melon

Le Sylvaner

Le Champagne

La Mondeuse

Le Mourvèdre

Le Carignan

Copy link
Powered by Social Snap