Elaboration du vin rosé : une variété de cépages à part ?

Elaboration du vin rosé  une variété de cépages à part 

Le vin rosé cache encore de nombreux mystères. En effet, les néophytes se demandent si sa fabrication repose simplement sur un mélange de vin blanc et de vin rouge. D’autres idées reçues planent également sur sa conception et son élaboration. Connaissez-vous ce qui distingue le vin rosé ? Savez-vous identifier les cépages utilisés dans sa composition ? Nous allons essayer de vous éclairer sur ce qu’est réellement le vin rosé. Nous approfondirons également ces traits distinctifs et ses goûts. Mais ce qui intrigue le plus, c’est de connaître les raisins avec lesquels concocter du vin rosé. Tour d’horizon sur le sujet.

À RETENIR :

Les cépages utilisés dans la fabrication du vin rosé sont nombreux. Ils diffèrent d’une région à une autre, mais on retrouve généralement le Grenache, le Cinsault ou encore le Sangiovese qui sont employés dans la fabrication des rosés.

La fabrication du vin rosé diffère d’une région à une autre. Nous allons découvrir certaines variétés de raisins les plus utilisées.

Les raisins utilisés dans la fabrication du vin rosé

On compte plus d’une dizaine de cépages utilisés dans la fabrication du vin rosé. Les plus courants sont :

  • Le Grenache
  • Le Cinsault
  • Le Sangiovese
  • Le Pinot noir

D’autres variétés comme le Mourvèdre et le Syrah sont aussi souvent utilisées. Mais la composition diffère d’une région à une autre. À titre d’exemple, ces 4 variétés mentionnées plus haut sont les plus utilisées dans l’élaboration des vins de Provence. D’ailleurs, les cépages peuvent être utilisés seuls ou combinés.

Bon à savoir :

Les vins de Provence sont les plus réputés en matière de qualité des vins rosés. Ils obtiennent une place de choix auprès des amateurs et des connaisseurs.

Point à retenir :

  • Il est possible de choisir un seul cépage ou plusieurs pour fabriquer du vin rosé ;
  • Les cépages utilisés dans la fabrication du vin rosé diffèrent en fonction des régions, mais aussi d’un pays à un autre (aux États-Unis, par exemple, les rosés sont fabriqués avec généralement du Cabernet, du Merlot et du Zinfandel).

Les transformations pour obtenir la teinte rosée

Il existe trois modes de fabrication des vins rosés très connus :

  • La fabrication traditionnelle
  • La fabrication par saignée
  • Le mélange de vin rouge et de vin blanc

Ces trois méthodes sont connues par les viticulteurs et les vignerons. Ils sont libres de choisir celle qui leur convient le mieux. En effet, ce sont les cépages qui jouent un rôle important dans la fabrication des vins et dans leur goût.

À savoir :

Le fait de mélanger du vin rouge et du vin blanc est une méthode typiquement pratiquée en Champagne. D’ailleurs, cette pratique n’est pas permise dans d’autres localités.

Point à retenir :

  • Les fabricants choisissent souvent entre la méthode traditionnelle et celle par saignée pour réaliser du vin rosé ;
  • La méthode de fabrication par saignée consiste à faire « saigner » les futs de raisins rouges broyés légèrement durant une journée afin d’obtenir la teinte voulue.

Quels sont les goûts distinctifs des vins rosés ?

Le vin rosé est connu pour ses arômes dits subtils. Contrairement au vin rouge, la boisson est plus légère en bouche avec un goût presque fruité. D’ailleurs, en fonction des régions de production, vous distinguerez une variété de vin rosé au goût plus sec et ceux avec un goût très fruité.

Les vins rosés en provenance du sud de la France sont réputés pour être plus secs. Ils conviennent parfaitement pour un mariage mets et vin savoureux selon les goûts et les envies. Sinon, les productions d’Espagne et d’Italie ne sont pas en reste en matière de vins rosés secs.

À savoir :

Il est possible d’accorder des vins rosés avec des mets d’exception. Cependant, ce sont les vins rosés secs qui conviennent le mieux. Les rosés fruités sont recommandés en apéritif ou en dessert.

Point à retenir :

  • La subtilité des vins rosés est très appréciée par les amateurs ;
  • Les arômes de vin rosé se distinguent selon les régions productrices, ils vont du plus sec aux plus fruités.

À quel moment est-il recommandé de boire du rosé ?

Le moment idéal pour déguster du vin rosé convient surtout durant la saison estivale, notamment entre le printemps et l’été. En effet, les experts recommandent une consommation durant les beaux jours. Cela s’explique par la douceur des arômes, contrairement aux vins rouges.

Cependant, vous pouvez aussi choisir d’accompagner une multitude de plats avec du rosé sans que la boisson n’altère leur goût. Certains mariages sont d’ailleurs de qualité exceptionnelle. Voici quelques idées d’accords pour apprécier le rosé à sa juste valeur :

  • Les rosés fruités en apéritif avec du chorizo, de la tapenade ou des rillettes de poisson ;
  • Les rosés secs se dégustent avec des fruits de mer comme les crustacés ou les poissons ;
  • Les rosés d’exception (Tavel ou Bandol) avec un plat de viande sauce tomate ou une cuisine ragaillardisse du sud à l’image de la ratatouille sont un vrai délice ;
  • Les rosés plus subtils se dégustent avec des fruits comme la pamplemousse pour le dessert ;

Bon à savoir :

Le vin rosé n’est pas uniquement destiné aux apéros durant l’été ou le printemps. Vous pouvez également l’accordé avec des plats riches et roboratifs. Mais ce qui séduit le plus, c’est le fait de déguster un barbecue de viandes ou de poissons avec une bonne bouteille de rosé.

Point à retenir :

  • Apprenez à définir les bons accords mets et vins rosés pour choisir les instants adaptés à la dégustation du vin rosé ;
  • Le vin rosé est idéal lors des températures chaudes en raison de son goût moins fort et ses arômes subtils.

Le mot de la fin

Le vin rosé ne s’obtient pas uniquement en mélangeant du vin blanc avec du rouge. Des cépages bien définis sont choisis pour élaborer cette boisson d’exception. C’est notamment le cas du Grenache, du Cinsault, du Sangiovese et du Pinot noir. Ces variétés de raisin composent la majorité des rosés produits en Provence, la région où la boisson y est la plus plébiscitée en France. Cependant, les cépages peuvent différer dans les autres pays comme l’Espagne, la Croatie, l’Italie ou les États-Unis. À titre d’exemple, les Américains choisissent une mode de fabrication conforme au Nouveau Mode qui utilise les cépages tels que le Cabernet, le Merlot et le Zinfandel. Les arômes se distinguent toutefois d’une production à une autre, mais peuvent toujours s’accorder avec différents plats.