Le Cépage Riesling – Le Guide Complet

Le Riesling, Cépage Riesling, Le Guide Complet

Le cépage Riesling

Le riesling est l’un des plus vieux cépages qui existe. Originaire d’Allemagne, il produit un vin blanc généralement sec, mais parfois aussi moelleux et doux. Vous voulez mieux connaître le Riesling ? Retrouvez dans notre article son histoire, ses caractéristiques, ses principales appellations et bien entendu sa place en cuisine pour savoir quel plat accompagne le riesling. Zoom.

Le Riesling dans l’histoire

Le nom et le vin lui-même ont une histoire différente chacun. Commençons par le mot « riesling ». On raconte qu’il pourrait être un dérivé du terme Russling (où le mot rus signifie boie sombre). Une autre légende l’associe à Rissling qui signifie coulure ou bien fruit pauvre que l’on met en terre après la période de floraison. Quoiqu’il en soit, le mot « Riesling » a été intégré pour la première fois dans un texte latin en 1552 puis réimprimé en 1577.

Qu’en est-il du cépage lui-même ? Le Riesling millésime serait apparu dans le Rhin en Allemagne. Plus concrètement, c’est le 13 mars 1435 que le Riesling signe son existence officielle dans le domaine viticole. Il a été inclus dans un registre de cave en Allemagne dans une petite région nommée Hessische Bergstrasse.

Avec les guerres, le Riesling a été amené en Alsace par les nobles allemands où il a trouvé une place importante jusqu’à aujourd’hui. Il a été stocké dans des caves pendant des décennies alors que les autres vins d’Alsace étaient tous fabriqués et destinés à la jeune consommation. Les viticulteurs ont alors compris qu’ils avaient à faire à un millésime qu’il fallait à tout prix préserver. Plus tard, le Riesling a obtenu son AOC.

À partir de 1996, le Riesling a retrouvé sa notoriété en Allemagne. Il est devenu une des variétés de vins les plus répandues.

Un cépage au caractère acidulé qui peut vieillir longtemps

La première caractéristique du Riesling est son acidité élevée qui le rend susceptible de beaucoup vieillir. Il devient alors un millésime capable de se conserver en cave pendant des décennies. C’est par exemple le cas du Grand Cru d’Alsace.

Concrètement, voici les caractéristiques principales du Riesling :

  • Un cépage qui s’adapte au sol où il est planté. Malgré tout, il préfère surtout les terrains au climat frais. Le Riesling est même capable de supporter les grands froids de certaines régions d’Allemagne ;
  • C’est un cépage très susceptible à la pourriture noble ;
  • Il donne des grappes avec des petites baies de couleur jaune doré parsemées de petites tâches rousses lorsqu’elles sont à maturité ;
  • Dans sa jeunesse, son millésime offre de grandes notes fruitées et florales. L’arôme peut varier d’un sol à l’autre : du jasmin, des fleurs d’agrumes typiques des vins blancs, mais aussi du miel, de la cire d’abeille et du gingembre ;
  • Et lorsqu’on a à faire à un vieux vin de Riesling, on peut dénoter un arôme d’essence qui lui octroie une qualité encore plus supérieure ;
  • Il produit un vin blanc sec issu d’une vendange tardive. Ou un vin blanc liquoreux qui provient d’une sélection de grains classifiés comme étant nobles à cause de la teneur élevée en sucres ;
  • Le vieillissement peut aller au-delà de 15 ans conférant alors une saveur inégalée au Riesling.

Les régions de production du Riesling

Comme nous venons de le voir d’après l’histoire, le Riesling occupe une place importante en Allemagne notamment en Mosel, dans le Rheingau et dans le Pfalz. Ce pays produit une large sélection de vins blancs à base de Riesling. Mais on le retrouve aussi dans d’autres terroirs notamment :

  • L’Alsace où l’on trouve du Riesling sec avec des arômes de fruits à noyaux et verts ainsi que ceux issus de la vendange tardive. On parle aussi du Crémant d’Alsace, un millésime ;
  • L’Australie notamment dans le Clare Valley et Eden Valley. Dans ces régions, les notes d’agrumes dominent donnant un vin très acidulé. Et lorsqu’il vieillit, ces arômes laissent la place à ceux de miel, de pain grillé et d’essence ;
  • La Nouvelle-Zélande qui produit surtout des vins blancs jeunes et très acides avec des arômes de fruits ;
  • La Californie ;
  • La Russie ;
  • L’Italie ;
  • L’Afrique du Sud.

Au total, les surfaces cultivées de Riesling dans le monde s’élèvent à 60 000 hectares. Il s’agit surtout de sols légers et schisteux avec une grande résistance aux hivers des régions continentales.

Les bouteilles de vins à base de Riesling adoptent surtout leur nom en fonction de leur territoire d’origine ou leur vignoble. Rien qu’en Alsace par exemple, on retrouve plus de 51 appellations de ce cépage blanc y compris les Crémants.

Riesling, une classification s’impose

Nous savons désormais que le Riesling peut se décliner en de nombreux types de vins blancs au goût et aux appellations différentes selon le sol de plantation. Pour vous éclairer, nous allons faire une petite classification généralisée de ce raisin :

  • Kabinett : Il donne un vin blanc léger sec ou demi-sec avec une teneur faible en alcool. On peut le trouver dans les vignobles français et dans le Rhin en Allemagne ;
  • Auslese : le mot signifie littéralement « vendanges sélectives ». Ainsi, ce type de Riesling produit un vin doux avec des notes luxuriantes issu de vignobles et de cépages ayant subi une sélection très attentionnée suivant la maturité des raisins ;
  • Spatlese : originaire du Rhin, il provient des vendanges tardives et donne des vins blancs secs ou demi-secs avec une grande acidité ;
  • Eiswein : appelé également « vin de glace », il provient d’un vignoble alsacien qui procède à la congélation des raisins après la vendange. Après quoi, ils sont écrasés afin de séparer la glace du jus. La production devient alors un grand millésime doux avec une touche d’acidité ;
  • Trockenbeeranauslese : il s’agit du vin le plus haut de gamme du Rhin se distinguant notamment par sa grande douceur. On retrouve ses grappes dans des sélections de cépages allemands, mais aussi français ;
  • Beernauslese : c’est un cépage de vin d’Alsace fabriqué à partir de raisins mûrs dont la vendange s’est faite à la main. Sa particularité principale est l’existence de pourriture noble dans certains grands millésimes. Il offre un vin aux arômes fruités et doux, un vrai délice en bouche.

Quand le Riesling s’invite en cuisine

Du fait de son large choix de cépages et de vins produits, le Riesling se marie avec de nombreux types de plats. Les jeunes millésimes allemands par exemple sont acides avec une grande saveur d’agrumes et de pomme. Ils sont adaptés à pratiquement tous les plats de l’apéritif au dessert.

Le Riesling à caractère léger sera parfait pour accompagner le poisson cru ou à la cuisson délicate. Si vous avez à faire à un vin blanc plus corsé, optez pour le thon, le saumon, la dorade ou même le poulet. Fruits de mer, coquillages, crustacés, mais aussi homard, bar ou lotte se marieront bien avec ce cépage blanc.

Sinon, on peut aussi accompagner le parmesan ou le vieux comté de Riesling. Sans oublier les desserts à caractère un peu acidulé comme la tarte au citron.

Enfin, en cuisine, le Riesling peut participer à l’élaboration de certains plats comme la choucroute alsacienne, le baeckeofe, le coq au Riesling. Un petit verre ajouté à la préparation suffit à sublimer votre plat.
Vous pouvez également consulter les fiches des cépages suivants :

Le Cabernet Sauvignon
Le Cabernet franc
Le Merlot
Le Pinot noir
Le Gamay
Le Bourgogne
La vallée du Rhône
La Provence Corse
L’Alsace
Le Sauvignon
Le Chardonnay
L’Aligoté
Le Gewurztraminer
Le Viognier
Le Sémillon
Le Jura
Le Bordeaux
La Loire
La Muscadelle
Le Nebbiolo
Le Sud-Ouest
Le Grenache Noir
Le Languedoc Roussillon
La Syrah
Le Beaujolais Nouveau
Le Grenache Blanc
Le Melon
Le Sylvaner
Le Champagne
La Mondeuse
Le Mourvèdre
Le Carignan
Le Cinsault
Le Poulsard
Le Beaujolais