Le Cépage Chardonnay – Le Guide Complet

Le cépage Chardonnay

L’histoire raconte plusieurs origines du Chardonnay, un cépage blanc très popularisé dans le monde. Il en est de même pour son goût avec des arômes et des saveurs multiples selon le vignoble d’où il provient. Envie d’en savoir davantage sur ce vin blanc avec plusieurs appellations ? Nous allons faire un aperçu sur l’historique du Chardonnay. Ensuite, nous verrons de plus près ce que contient véritablement ce cépage blanc. Puis, nous ferons un tour des pays où il est le plus planté ainsi que les appellations diverses qu’on lui donne.  Enfin, nous listerons les plats qui pourraient se marier avec lui.

Le Chardonnay dans l’histoire

La première origine du Chardonnay à caractère légendaire. On raconte qu’il provient de Jérusalem et que ce sont les croisés qui l’ont apporté en France il y a plusieurs siècles. Son nom dériverait alors étymologiquement de l’hébreu « Cha’ar Adonai » qui signifie les portes de Dieu.

Et la seconde histoire relève tout simplement du mot « chardon », une plante qui aime les terroirs calcaires, tout comme notre cépage blanc. D’ailleurs, il existe un village qui porte le même nom en France dans le maçonnais : Chardonnay. Cela expliquerait alors la place importante que ce cépage occupe en Bourgogne. On y trouve différents dérivés du Chardonnay y compris les plus fins avec des appellations différentes : Pouilly Fuissé, Viré-Cléssé, Véran, Mersaut, Chassagne, etc.

On notera aussi que le Chardonnay a souvent été confondu avec le Pinot blanc jusqu’à ce qu’un professeur nommé Pierre Galet utilise une méthode ampélographique pour les distinguer. À partir de 1985, il est devenu un cépage à part entière.

Dans tous les cas, le Chardonnay existe depuis plusieurs siècles.

Où trouver le Chardonnay en France ?

Le Chardonnay est présent dans plusieurs terroirs français dont :

  • La Bourgogne ;
  • La Champagne ;
  • La vallée de Marne ;
  • L’Alsace où l’on peut l’utiliser dans les crémants ;
  • Le Jura ;
  • Le Languedoc-Roussillon
  • Et bien entendu le village de Chardonnay.

Le Chardonnay dans le monde

Il est aussi connu comme un cépage pouvant s’adapter facilement au terroir où il est planté ainsi que le climat existant. On le retrouve alors dans une quarantaine de pays variés dans le monde entier notamment :

  • L’Allemagne ;
  • Les États-Unis qui regroupent la plus grande superficie de vignobles où l’on trouve du Chardonnay et qui précèdent la France ;
  • Le Canada ;
  • L’Australie ;
  • La Nouvelle Zélande ;
  • L’Afrique ;
  • Etc.

Le berceau principal actuel de ce cépage est la Bourgogne. Ce qui n’empêche pas les autres pays de s’imposer progressivement. Il y a par exemple la Californie dont les chardonnays arrivent à la hauteur des bourguignons depuis 1976 suite à une dégustation à l’aveugle. C’est le chardonnay du château de Montelena en Californie qui a remporté le premier prix ce jour là.

On notera aussi que les terres anglaises commencent à adopter notre cépage blanc suite au réchauffement climatique qui rend leurs vignobles adaptés.  Plus précisément, on retrouve un petit pourcentage dans le sud de l’Angleterre.

Bref, si le Chardonnay occupe environ 35 000 hectares de vignobles, sa présence et sa notoriété à l’international ne sont plus à redire.

De quoi est fait le Chardonnay ?

Bonne question ! Si vous connaissez l’aligoté, le Chardonnay vous sera également familier. Tous deux proviennent d’un croisement entre le Pinot Noir, un cépage fin et délicat d’un part, et le gouais blanc, un cépage simple et ordinaire. Les anciens vignerons auraient donc eu l’idée de croiser les deux pour tirer le meilleur parti de chaque cépage.

Il faut quand même faire une distinction entre les deux cépages. L’aligoté est plus vif et donne un vin unique avec quelques arômes au choix. Mais le Chardonnay se décline en plusieurs goûts et appellations.

D’abord, nous allons voir la plante. Elle se compose d’un bourgeonnement verdâtre et velu avec des feuilles vertes un peu bronzées. Elle possède aussi un rameau herbacé rougeâtre entre les nœuds et des petites baies rondes. Le Chardonnay préfère les sols calcaires et riches en marne. Néanmoins, il peut s’adapter à d’autres types de terrains. La différence se verrait alors sur les rondeurs que prend la plante selon le sol de plantation.

Il est à noter que ce cépage blanc est de nature plutôt fragile. L’excès de froid, d’humidité ou de sécheresse peut le rendre sensible à la coulure et engendrer la chute des fruits en formation si l’on ne fait pas attention. Sinon, il y a aussi le millerandage qui risque de former des grappes avec des caractéristiques un peu différentes de la normale. Cela peut alors compromettre la qualité du vin blanc qui sera fabriqué avec.

En clair, le Chardonnay est souple sur les terres méridionales et devient plus vif et minéral dans les pays au climat frais.

Le Chardonnay une fois goûté

Selon le sol et le climat où il se développe, le Chardonnay se présente différemment :

  • Des arômes minéraux, fruités (à la pomme ou poire) et d’agrumes dans un terroir à la température fraîche ;
  • Des arômes plus complexes avec des notamment des fleurs (acacia, aubépine…) sur les sols calcaires comme en Bourgogne.
  • Une texture grasse avec des arômes de fruits blancs (pêche ou litchi) et de fruits tropicaux (mangue ou ananas) dans les vignobles au climat chaud.

Côté vinification, il est souvent vinifié en mode mono-cépage. L’assemblage étant assez rare. Les vignerons cherchent à mettre en avant soit la fraîcheur et le fruit concerné soit les arômes multiples et complexes que le Chardonnay peut avoir. Dans ce second cas, les vins sont élevés en fûts de chêne et présentent une texture beurrée ou avec de la vanille et un arôme de pain grillé.

Il peut aussi être vinifié suivant la méthode traditionnelle champenoise avec la fabrication de vins à bulles. Les arômes de noisette caractéristiques des vins effervescents sont alors mis à l’honneur.

Quoiqu’il en soit, vous reconnaîtrez toujours le Chardonnay grâce à sa robe jaune brillante avec des reflets dorés et sa grande intensité.

Quels plats accompagnent le Chardonnay ?

Et c’est notre dernière question, car pour déguster le vin ou le champagne, il faut toujours connaître les bons plats qui se marient avec. Pour le Chardonnay, l’accord mets-vins est plutôt large allant de l’apéritif aux différents plats. Mais bien sûr, ce ne sont pas tous les types de plats. Voici quelques exemples pour vous aider :

  • Les fruits de mer comme le poisson (saumon, cailles…), le homard, les crevettes, les huîtres, le crabe ou le bar. La cuisson conseillée est le grillé ou simplement le cru ;
  • Certaines viandes blanches comme le poulet, la volaille. Préférez la cuisson crémeuse pour bien accompagner le Chardonnay ;
  • Mais aussi d’autres viandes : le veau avec lequel vous pouvez concocter par exemple un ris de veau ;
  • Les fromages dont ceux à caractère mous ou crémeux.

Pour savourer le goût exquis de ce vin blanc, il est conseillé de le boire à une température entre 9 et 11 degrés.
Vous pouvez également consulter les fiches des cépages suivants :

Le Cabernet Sauvignon
Le Cabernet franc
Le Merlot
Le Pinot noir
Le Gamay
Le Bourgogne
La vallée du Rhône
La Provence Corse
L’Alsace
Le Sauvignon
L’Aligoté
Le Gewurztraminer
Le Viognier
Le Sémillon
Le Jura
Le Bordeaux
La Loire
La Muscadelle
Le Nebbiolo
Le Riesling
Le Sud-Ouest
Le Grenache Noir
Le Languedoc Roussillon
La Syrah
Le Beaujolais Nouveau
Le Grenache Blanc
Le Melon
Le Sylvaner
Le Champagne
La Mondeuse
Le Mourvèdre
Le Carignan
Le Cinsault
Le Poulsard
Le Beaujolais

Copy link
Powered by Social Snap