Le Cépage Poulsard – Le Guide Complet

Le cépage Poulsard - Le Guide complet

Élément phare en ce qui concerne le domaine viticole dans le Jura, le cépage Poulsard reste incontournable. C’est sa couleur particulière qui la caractérise plus particulièrement dans le domaine viticole. Le vin produit par le biais de ce cépage en particulier est dénommé vin corail. La couleur du cépage impacte ainsi le vin produit en  le rendant unique en son genre. Il faut relever le fait que le cépage Poulsard a été reconnu comme étant un cépage excellent par le Parlement de Besançon. Aussi, ce cépage reste incontournable dans la région du Jura même si son origine est bien plus large.

L’histoire du cépage Poulsard

Il est possible de retracer les origines du cépage Poulsard dans les années 1386. Il est mentionné comme étant du pellozar à cette époque. C’est dans le Franche-Comté qu’il est possible d’en trouver la trace dans un premier temps.

Le Parlement Besançon a par la suite décrété dans un classement de cépage que ce cépage en particulier faisait partie des meilleurs cépages en 1732. Ce cépage a subi plusieurs clonages plus tard en France. C’est dans le vignoble du Jura que les numéros 296, 464 et 584 ont reçu un agrément. Ainsi, il s’agit d’un cépage cultivé depuis très longtemps. Il est considéré comme faisant partie des cépages les plus anciens dans le Jura en dépit du fait qu’il n’y est pas originaire. Ils ont désormais leur place dans le catalogue officiel des variétés de vigne. Ils sont placés dans la catégorie des raisins de cuve.

Bien que dans le Jura, le cépage Poulsard est dénommé ploussard. Ce terme provient en réalité de la prunelle et de la prune. Dans la langue locale, l’on dénomme la prune comme étant pousse ou encore plusse et tant d’autres qui se rapproche fortement de ploussard. En ce qui concerne le terme Poulsard, c’est originaire du latin pulsare. En réalité, l’origine de la dénomination de ce cépage reste encore assez floue. C’est plus une hypothèse avancée en fonction de la langue locale. En tout cas, actuellement, quand il est question de cépage Poulsard, ce sont les vins originaires du Jura qui sont mis en exergue. Ainsi, même s’ils sont devenus des cépages propres aux vignobles du Jura, cela ne les empêche pas de prospérer ailleurs bien sûr.

Les caractéristiques propres du cépage Poulsard

Le cépage Poulsard fait partie des trésors du Jura. Ils sont reconnaissables par le biais de leur couleur. Ils sont en réalité noirs. Il est dit que les vins rouges qui sont produits avec ces cépages sont les plus roses parmi les vins rouges. Tandis que les vins rosés produits à partir de ce cépage sont considérés comme ceux qui se rapprochent le plus du rouge. Ces cépages ont gagné le nom de Poulsard en raison de leur ressemblance avec les prunes. Que ce soit la forme ou encore la couleur, il présente des similitudes avec la prunelle ou encore la prune. Il faut faire attention à la culture de ce cépage en particulier. Effectivement, elle est aisément sujette à certaines maladies. Il est important de pallier cette sensibilité face à la pourriture grise ou encore le mildiou voire l’oïdium.

En ce qui concerne la forme de ce cépage, les cépages Poulsard se présentent comme des baies en forme de sphères. La couleur est bleue qui se rapproche de la prune. Sa peau est extrêmement fine. Pour ceux qui regardent de plus près, il apparaît comme étant complètement translucide. Ce cépage est extrêmement répandu dans le vignoble du Jura. En réalité, il s’agit du deuxième cépage les plus utilisés dans cette zone géographique particulière. Par ailleurs, il faut souligner le fait que les grappes de ces cépages sont volumineuses, mais sont peu serrées. Le grain produit est assez grand et juteux. Le jus est blanc avec des nuances de violet. Enfin, ces cépages s’illustrent par le biais des feuilles qui sont extrêmement découpées et particulièrement grandes.

Dans quelle ville trouver le cépage Poulsard ?

Actuellement, la réponse adéquate à cette question se trouve être le Jura. Coqueluche de cette région, il est compréhensible que l’on oublie aisément sa véritable terre d’origine. Quand il est question de cépage Poulsard, l’accent est toujours mis sur Jura. Pourtant, le cépage Poulsard est originaire de Franche-Comté.

Au fil du temps pourtant, ce cépage en particulier s’est petit à petit éloigné de sa zone géographique d’origine. Trois régions françaises s’illustrent particulièrement en tant que zone d’origine de ce cépage actuellement. Le Jura, l’Ain et le Doubs sont les plus grands producteurs de ce cépage en particulier. Il est considéré comme étant fragile, compte tenu du fait que les gelées printanières lui sont dommageables. C’est pourquoi, les trois villes précitées sont idéales. Bien que le Poulsard soit l’emblème des vins du Jura, il est clair que ce n’est pas la seule zone géographique dans laquelle il est possible de le situer.

Les appellations du cépage Poulsard

En ce qui concerne les appellations, ils sont généralement catalogués selon la zone géographique de laquelle est issu le cépage en question. Mais ce n’est pas le cépage qui est pris en compte dans cette appellation. Effectivement, la fabrication du vin tient également un rôle assez important dans la dénomination du produit en question. Il y a une norme à respecter pour pouvoir gagner le droit de porter l’une des appellations AOC françaises correspondantes. Cette appellation donne des détails et des spécificités sur le vin en question. Que ce soit le lieu de fabrication ou encore la qualité du vin, tout cela est mis en exergue par l’AOC étiquetée à la bouteille.

On peut distinguer :

  • AOC Arbois
  • AOC Côtes du Jura
  • AOC Étoiles
  • AOC Arbois Pupolin
  • AOC Crémant du Jura
  • AOC Macvin du Jura
  • AOC Bugey

L’apport du cépage Poulsard au vin

Le vin rouge et le vin de paille sont mis à l’honneur en ce qui concerne ce cépage en particulier. Le vin produit à partir de ce cépage est généralement frais mais aussi léger. Son vin est peu coloré. Si c’est un vin rouge, il tire plus vers le rosé. Si c’est rosé, c’est trop foncé pour apparaître vraiment comme étant rose. En gros, en ce qui concerne la robe du vin pour ce cépage, il est le juste-milieu. Entre le vin rouge et le vin rosé, le cépage Poulsard se présente comme étant le juste milieu entre les deux.

D’ailleurs, le cépage poulsard ne se contente pas uniquement d’être la matière première des vins du Jura. Ils peuvent également servir de décoration de table. Choisir la décoration à la romaine est tendance, et mettre le cépage Poulsard sur la table est particulièrement esthétique dans cette ambiance antique. Le thème de l’antiquité et des anciennes traditions est fortement marqué par cela. Effectivement, le domaine viticole a fortement évolué sous la civilisation romaine antique.

Le cépage poulsard peut être associé ou non à un autre cépage. Cette décision appartient en réalité au viticulteur de la cave à vin dont il est originaire. Effectivement, chaque cave à vin a son propre ingrédient mystère pour produire le meilleur vin possible. Il n’est pas rare que plusieurs cépages soient associés en vue de produire un vin unique. Le tout est de savoir associer les différents cépages pour donner le bon résultat. Le cépage Poulsard peut parfaitement être mélangé avec d’autres cépages. Néanmoins, beaucoup de caves à vin dans le Jura choisissent de l’utiliser seul. C’est généralement le trousseau et le pinot noir qui sont associés avec ce cépage.

Les spécificités des vins produits par le cépage poulsard

Le cépage poulsard est connu comme étant un cépage rouge dans le Jura. Globalement, cependant, il est considéré comme étant un cépage noir. Pour autant, il est clair qu’il peut produire à la fois du vin rouge, du vin rosé, et même du vin blanc.

D’un point de vue visuel, c’est avant tout la robe du vin qui est à l’honneur. La couleur n’est jamais trop vive mais pas assez claire non plus. Pour le vin rouge, il est de couleur claire quand le raisin est encore jeune. Une fois que ce cépage vieillit, une nouvelle teinte prend forme. Il s’agit de la pelure d’oignon. Pour le vin de paille, la couleur de la robe est axée sur le doré qui tend vers l’ambrée.

En ce qui concerne l’odeur, une finesse dans les arômes est mise au premier plan. Par ailleurs, les arômes pour les vins rouges mettent l’accent sur l’odeur des fruits rouges qui sont imprégnés dans le vin. Mais cela peut également avoir une odeur un peu plus complexe. En clair, cela peut être assez lourd comme le sous-bois ou encore la fumée. Pour le vin de paille, ce sont les fruits secs qui sont mis en avant pour l’arôme. Cet arôme est un peu plus puissant pour le vin de paille. Le miel ou encore le caramel peuvent également être intégrés à l’arôme.

Pour ce qui est du goût, le vin rouge a un effet léger une fois en bouche. Les arômes s’écrasent de façon subtile sur le palais à mesure que vous savourez le vin. Le cépage poulsard a la spécificité d’être extrêmement sucré et fruité dans la bouche. Ce qui distingue le vin rouge du vin de paille, c’est la nuance de fruit qui domine. Plus précisément, si le sucre rend le tout un peu plus doux, l’on ne peut nier le réchauffement procuré par l’alcool. Le cépage poulsard est unique en son genre compte tenu de cette fraîcheur et cette légèreté.

Quel plat déguster avec le cépage poulsard ?

Il y a plusieurs plats qui peuvent se marier avec le cépage poulsard, mais en réalité, cela dépend généralement du type de vin. Effectivement, ce n’est pas le même vin qui se marie à tout type de plat. Il faut être minutieux dans ce choix pour éviter d’associer le vin avec un plat qui ne correspond vraiment pas à ce dernier. Ainsi, peu importe le plat, vous devez vous focaliser sur ce dernier pour choisir le vin. En apéritif, le cépage poulsard est particulièrement adapté. Ils se marient assez bien avec le fromage. Outre le fromage, les charcuteries fumées sont fortement recommandées en tant qu’apéritif avec ce vin. Pour le plat, cela peut être un plat de poisson ou encore de n’importe quelle volaille voire de la viande blanche. Tout cela est particulièrement adapté avec le vin élaboré avec du cépage Poulsard. Favoriser également les plats à base de champignons en vue de les consommer avec ce cépage. Il a également sa place dans le dessert. Sur ce dernier point, il faut faire très attention aux accords entre les plats et le vin. Effectivement, le vin est déjà très sucré ce qui pourrait affecter le dessert. Il faut savoir nuancer le goût pour que la dégustation soit spectaculaire. Optez ainsi pour les desserts à base de fruits secs ou encore les desserts en chocolat. C’est le plus adapté aux vins de paille. En effet, le choix vous appartient entièrement. Prenez tout de même le temps de bien analyser le tout avant de choisir le plat adapté à ce vin.

Définitivement, le cépage Poulsard est un emblème en ce qui concerne les vignobles du Jura. Bien que second dans le rang des cépages les plus utilisés dans cette région, le fait est que cela reste extrêmement connu. C’est particulièrement vrai du fait de ses qualités visuelles qui se situent entre le juste milieu du vin rouge et du vin rosé. C’est tout aussi vrai quant au goût unique du vin produit par le biais de ce cépage. C’est plus axé sur le fruité et la légèreté. Le vin est serti d’arômes basés sur des parfums fruités. Enfin, il s’agit d’un cépage qui peut être utilisé seul, mais également en combinaison avec d’autres cépages.

Vous pouvez également consulter les fiches des cépages suivants :

Le Cabernet Sauvignon
Le Cabernet franc
Le Merlot
Le Pinot noir
Le Gamay
Le Bourgogne
La vallée du Rhône
La Provence Corse
L’Alsace
Le Sauvignon
Le Chardonnay
L’Aligoté
Le Gewurztraminer
Le Viognier
Le Sémillon
Le Jura
Le Bordeaux
La Loire
La Muscadelle
Le Nebbiolo
Le Riesling
Le Sud-Ouest
Le Grenache Noir
Le Languedoc Roussillon
La Syrah
Le Beaujolais Nouveau
Le Grenache Blanc
Le Melon
Le Sylvaner
Le Champagne
La Mondeuse
Le Mourvèdre
Le Carignan
Le Cinsault
Le Beaujolais

Copy link
Powered by Social Snap